Citations sur bons

Une collection de citations sur le thème de bons.

Avec

Un total de filtre 660 citations:


Chinua Achebe photo

„Ce qui est bon dans le monde africain traditionnel est mauvais au regard du blanc.“

—  Chinua Achebe, livre Le monde s'effondre

Citation extraite de Le monde s’effondre ( Things Fall Apart ), paru en 1958.
Citation rapportée

Jules Verne photo
George Sand photo
Lewis Carroll photo
Stanislas Spero Adotevi photo
Molière photo
Voltaire photo

„Tous les genres sont bons, hormis le genre ennuyeux.“

—  Voltaire écrivain et philosophe français 1694 - 1778

Théâtre
Variante: Tous les genres sont bons, hors le genre ennuyeux.

Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
Deng Xiaoping photo
Napoléon Bonaparte photo

„Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours.“

—  Napoléon Bonaparte général, premier consul et empereur des Français 1769 - 1821

Mustafa Kemal Atatürk photo

Help us translate English quotes

Discover interesting quotes and translate them.

Start translating
Giuseppe Verdi photo
Hannah Arendt photo
Roald Dahl photo
Charles Benoist photo

„N'importe qui étant bon à n'importe quoi, on peut, n'importe quand, le mettre n'importe où.“

—  Charles Benoist journaliste, homme politique, royaliste et diplomate français 1861 - 1936

fr
Déclaration faite à la chambre de députés quelques temps avant la première guerre mondiale et constituant une critique.

Alexandre Dumas photo
Octave Gréard photo

„Envoyez-moi votre fille, écrivait saint Jérôme à Læta; je me charge de l’élever. » « Gardez auprès de vous votre fille, » répond Fénelon à une mère qui lui avait demandé son avis. Le conseil était nouveau. Le couvent était resté la ressource commune, presque la seule ressource d’éducation pour les jeunes filles. Fénelon n’hésite pas à en signaler les dangers. « J’estime fort l’éducation des bons couvents, dit-il en substance, mais je compte encore plus sur les soins d’une bonne mère, quand elle est libre de s’y appliquer. Si un couvent n’est pas régulier, c’est une école de vanité : les jeunes filles n’y entendent parler du monde que comme d’une espèce d’enchantement; il n’est pas de poison plus subtil; mieux vaut le monde lui-même qu’un couvent mondain. Si l’établissement est demeuré fidèle à l’esprit de son institut, l’ignorance absolue du siècle y règne : l’enfant qui en sort pour entrer dans la vie est comme une personne qu’on aurait nourrie dans les ténèbres d’une profonde caverne, et qu’on ferait tout d’un coup passer au grand jour; rien ne peut être plus redoutable pour une imagination vive que cette surprise soudaine. C’est à la mère sage et discrète qu’il convient d’introduire peu à peu la jeune fille dans la société où elle doit vivre, et d’y accoutumer sa vue. Elle seule d’ailleurs peut découvrir dans son esprit et dans son cœur les mouvements qu’il importe de connaître pour la bien diriger.“

—  Octave Gréard pédagogue et universitaire français 1828 - 1904

L'Éducation des femmes par les femmes, 1885, Fénelon

Corinne Maier photo
Stephen King photo
Jean-Pierre Claris de Florian photo
Voltaire photo

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“