Citations sur la justice

Une collection de citations sur le thème de justice, bien-être, tout, hommes.

Meilleures citations sur la justice

Michel Largillière photo
Jean-Marie Le Pen photo

„Nous sommes pour la justice et non pas pour l'égalité.“

—  Jean-Marie Le Pen, livre Les Français d'abord

Les Français d'abord (1984)

J. M. Coetzee photo

„…en venant au monde, chaque créature porte en elle le souvenir de la justice.“

—  J. M. Coetzee romancier et professeur en littérature sud-africain 1940

En attendant les barbares , Angleterre 1980, Afrique du Sud 1981

Albert Camus photo
Albert Camus photo

„Les hommes ne vivent pas que de justice.“

—  Albert Camus, Les Justes

Les Justes, 1949

Albert Camus photo

„Une société basée sur l'argent ne peut prétendre à la grandeur ou à la justice.“

—  Albert Camus écrivain et journaliste français 1913 - 1960

Autres citations

Blaise Pascal photo
Maxime Gorki photo

„Ah! Il y a beaucoup de règlements chez nous, mais point de justice ni de vérité…“

—  Maxime Gorki romancier et dramaturge russe 1868 - 1936

Ma vie d'enfant (Детство), 1914

Albert Camus photo

„Il n'y a ni justice ni liberté possibles lorsque l'argent est toujours roi.“

—  Albert Camus écrivain et journaliste français 1913 - 1960

Autres citations

Philippe Alexandre photo

„L'Histoire ne réussit pas toujours là où la justice a été impuissante.“

—  Philippe Alexandre 1932

Au sujet de la vérité.
Plaidoyer impossible pour un vieux président abandonné par les siens, 1994

Toutes citations sur la justice

Un total de filtre 190 citations:

Maximilien de Robespierre photo

„L'idée de l'Être Suprême et de l'immortalité de l'âme est un rappel continuel à la justice; elle est donc sociale et républicaine.“

—  Maximilien de Robespierre homme politique français 1758 - 1794

Discours, Sur les rapport des idées religieuses et morales avec le principe républicains et sur les fêtes nationales. Rapport présenté au nom du comité de salut public, [7, mai, 1794] (18 floréal an II)

Adam Smith photo
Mustafa Kemal Atatürk photo
Louis IX de France photo

„Rien n’arrête une femme à la recherche de son bonheur et contre le cœur il n’y a point de justice devant laquelle on puisse recourir.“

—  Ferdinand Oyono diplomate et homme politique camerounais 1929 - 2010

Chemin d’Europe, 1960

Charles de Gaulle photo

„Dans sa justice, le Dieu des batailles allait offrir aux soldats de la France Libre un grand combat et une grande gloire.“

—  Charles de Gaulle militaire français et 1er président de la cinquième République Française 1890 - 1970

Ouvrages, Mémoires de guerre : L'appel : 1940-1942

Affaire Dreyfus photo
Friedrich Nietzsche photo
Ernest Renan photo
Vincent Peillon photo
Paul Lafargue photo
Jean Giono photo
Albert Camus photo
Ueli Maurer photo
Pierre-Joseph Proudhon photo

„La Justice est […] le respect, spontanément éprouvé et réciproquement garanti, de la dignité humaine en quelque personne et dans quelque circonstance qu'elle se trouve compromise et à quelque risque que nous expose sa défense.“

—  Pierre-Joseph Proudhon polémiste, journaliste, économiste, philosophe et sociologue français 1809 - 1865

De la justice dans la révolution et dans l'Église, 1858

Robert Darnton photo
Louis Antoine de Saint-Just photo

„[…] je suis sans indulgence pour les ennemis de mon pays, je ne connais que la justice.“

—  Louis Antoine de Saint-Just homme politique français 1767 - 1794

Discours, Rapport au nom du Comité de salut public et du Comité de sûreté générale sur les personnes incarcérées, présenté à la Convention nationale le 8 ventôse an II (26 février 1794)

Octave Mirbeau photo
Joseph E. Stiglitz photo
Jacques Chirac photo
François Mitterrand photo

„D’autres ont écrit que la gauche, c’était la liberté, ou bien l’égalité, ou bien le progrès. Moi, je dirais que c’est la justice.“

—  François Mitterrand 4e président de la cinquième République Française 1916 - 1996

Ouvrages, Ma Part de vérité

Emmanuel Levinas photo
Gérard de Nerval photo

„La vertu, chez les uns, c'est peur de la justice; chez beaucoup c'est faiblesse; chez d'autres, c'est calcul.“

—  Gérard de Nerval poète, conteur, auteur dramatique, librettiste et journaliste français 1808 - 1855

Le carnet de Dolbreuse

Honoré de Balzac photo
Gustave Le Bon photo
Aristote photo
Jacques Ellul photo
François Mitterrand photo
Roberto Saviano photo
Jean Rohou photo
Émile Zola photo
Pierre-Joseph Proudhon photo
Jacques Attali photo
Émile Zola photo
Friedrich Engels photo
Edmond Jabès photo
Euripide photo

„La vérité parle un langage sans détour, et la justice n'a que faire d'explications compliquées. Elle trouve en soi son opportunité, tandis que l'injustice, viciée en son essence, réclame des sophismes pour remède.“

—  Euripide, Les Phéniciennes

ἁπλοῦς ὁ μῦθος τῆς ἀληθείας ἔφυ,
κοὐ ποικίλων δεῖ τἄνδιχ’ ἑρμηνευμάτων·
ἔχει γὰρ αὐτὰ καιρόν· ὁ δ’ ἄδικος λόγος
νοσῶν ἐν αὑτῷ φαρμάκων δεῖται σοφῶν.
grc
Polynice répondant à Étéocle.
Les Phéniciennes

Platon photo
Émile Zola photo
Augustin d'Hippone photo

„Or quand l'esprit est soumis à Dieu, c'est avec justice qu'il commande au corps, et que dans l'esprit même, la raison commande aux passions. Lors donc que l'homme ne sert pas Dieu, quelle justice peut-il y avoir en l'homme, puisque ce n'est que le service qu'il lui rend qui donne droit à l'esprit de commander au corps, et a la raison de gouverner les passions? Et s'il n'y a point de justice en un homme de cette sorte, certainement il n'y en aura point non plus en une assemblée composée de tels hommes. II n'y aura donc point aussi de droit dont ils conviennent, et qui leur donne le nom de peuple, et par conséquent point de République.“

—  Augustin d'Hippone, livre La Cité de Dieu

Serviens autem Deo animus recte imperat corpori, inque ipso animo ratio Deo Domino subdita recte imperat libidini vitiisque ceteris. Quapropter ubi homo Deo non servit, quid in eo putandum est esse justitiæ? quando quidem Deo non serviens nullo modo potest juste animus corpori aut humana ratio vitiis imperare. Et si in homine tali non est ulla justitia, procul dubio nec in hominum cœtu, qui ex hominibus talibus constat. Non est hic ergo juris ille consensus, qui hominum multitudinem populum facit, cujus res dicitur esse res publica .
la
Citations de saint Augustin, La Cité de Dieu

Jacques Attali photo

„Tous ceux d'entre nous qui échappent aux coups de l'assassin tombent sous ceux de la justice.“

—  Stanislas-André Steeman écrivain belge 1908 - 1970

Six hommes morts, 1930

Xavier Forneret photo
Adnan Oktar photo

„La franc-maçonnerie est une organisation globale. Leur pouvoir réel est basé en Angleterre et en France. Mais ils ont également de grandes organisations aux États-Unis. Ils ont des branches en Russie, partout dans le monde. En Inde également. Ils ont pris des positions clés dans le gouvernement. Ils peuvent également exercer leur pouvoir sur les cours de justice. Parfois ils ont leur mainmise sur les forces de sécurité. Ils peuvent exercer un pouvoir sur chaque secteur de l'état. Ils peuvent creuser un chemin pour y accéder. S'ils veulent organiser n'importe quelle sorte d'action, ils emploient leurs membres pour les exécuter.“

—  Adnan Oktar créationniste turc 1956

Freemasonry is a global organization. Their real power [base] is in England and France. But they also have large organization in the United States. They have branches in Russia, everywhere in the world. In India too. They have taken hold of the key positions in the government. They even can exert power over the courts. Sometimes they lay hands on the security forces. They can assume control over of every kind of sector in the state. They can worm their way inside. If they want to organize any kind of action, they use their members to set up these things.
en

Maximilien de Robespierre photo
Coluche photo

„Y'a de deux sortes de justices : vous avez l'avocat qui connaît bien la loi, et vous avez l'avocat qui connaît bien le juge.“

—  Coluche humoriste et comédien français 1944 - 1986

Radio, Le chômeur

Jean Carbonnier photo
François Mitterrand photo
Albert Camus photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Antoine Spire photo
Roberto Saviano photo
Dante Alighieri photo
Jean-Denis Bredin photo
Maximilien de Robespierre photo
Tzvetan Todorov photo
Octave Gréard photo
Guy de Maupassant photo
Alfred Russel Wallace photo

„En comparaison de nos étonnants progrès dans les sciences physiques et de leurs applications pratiques, nos systèmes de gouvernement, de justice administrative, d'éducation nationale, toute notre organisation sociale et morale sont à l'état de barbarie.“

—  Alfred Russel Wallace naturaliste, géographe, explorateur, anthropologue et biologiste britannique 1823 - 1913

Alfred Wallace, Voyage à l'Archipel Malais, 1869.
Voyage à l'archipel Malais, 1869

Jean-Baptiste Bidegain photo
Friedrich Hayek photo
Monique Pinçon-Charlot photo
Émile Flourens photo
Augustin d'Hippone photo

„Pourquoi cette puissance naturelle de l'homme sur ces êtres créés? Cette puissance lui appartient depuis qu'il a été fait a l'image de Dieu Et dans quelle partie de son être cette image de Dieu a-t-elle été imprimée? Dans son intelligence, dans son âme, dans l'homme intérieur, là où il peut comprendre la vérité, discerner la justice de l'injustice, connaitre celui qui l'a fait, comprendre et louer son Créateur; cette intelligence est le partage de l'âme prudente et sage.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Quare hæc est naturalis potestas hominis in ista ? Quia homo ex eo habet potestatem, ex quo factus est ad imaginem Dei. Ubi autem factus est ad imaginem Dei? In intellectu, in mente, in interiore homine, in eo quod intelligit veritatem, dijudicat justitiam et injustitiam, novit a quo factus est, potest intelligere creatorem suum, laudare creatorem suum. Habet hanc intelligentiam, qui habet prudentiam.
la
Citations de saint Augustin, Traités sur l'épitre de Saint-Jean aux Parthes

Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau photo
Louis XIV photo

„Les règles de la justice et de l’honneur conduisent presque toujours à l’utilité même.“

—  Louis XIV roi de France et de Navarre de 1643 à 1715 1638 - 1715

Mémoires pour l’instruction du Dauphin, Volume 2

Frantz Fanon photo
Robert Emmet photo

„Ne laissez aucun homme écrire mon épitaphe; et, puisqu'aucun homme connaissant mes motifs n'aura aujourd'hui le cran de les justifier, ne laissez pas le parti-pris ou l'ignorance les déshonorer. Laissez-les et laissez-moi moi reposer dans l'obscurité et la paix et laissez mon nom demeurer non écrit, jusqu'à ce que d'autres temps et d'autres hommes puissent faire justice à mon personnage. Quand mon pays prendra sa place parmi les nations de la terre, alors et alors seulement, mon épitaphe pourra être écrit.“

—  Robert Emmet révolutionnaire irlandais 1780 - 1803

Let no man write my epitaph; for as no man who knows my motives dare now vindicate them, let not prejudice or ignorance asperse them. Let them and me rest in obscurity and peace, and my name remain uninscribed, until other times and other men can do justice to my character. When my country takes her place among the nations of the earth, then, and not till then, let my epitaph be written.
<div>Phrases prononcées par le prévenu à l'issue de son procès, juste avant le prononcé de la sentence de pendaison jusqu'à ce que mort s'ensuive, sentence exécutée le lendemain.</div><div style="margin-top: 0.5em">Ces phrases ont été retenues par la postérité comme le point d'orgue d'un long discours au cours duquel Robert Emmet fut interrompu à huit reprises par le juge John Toler (1745-1831), premier comte de Norbury, auquel le <span lang="en" xml:lang="en">Courts Service of Ireland</span>, sur son site Web, associe le surnom de <span lang="en" xml:lang="en">The "Hanging Judge"</span>, c'est-à-dire « le juge pendeur ».<div style="margin-top: 0.5em">Le mot <span lang="en" xml:lang="en">dock</span> désigne, en anglais, outre ses significations liées aux activités portuaires, le banc des accusés dans la salle d'audience d'une enceinte de justice.</div><div style="margin-top: 0.5em">L'article Robert Emmet, sur la Wikipédia en anglais, rapporte l'existence d'une version alternative des trois phrases concluant le discours du dock. Selon Charles Phillips, dans son ouvrage <span lang="en" xml:lang="en">Recollections of Curran and Some of His Contemporaries</span>, publié en 1818, la teneur des propos de Robert Emmet aurait été la suivante :</div><div style="margin: 0.5em 0 0.5em 2em"><span lang="en" xml:lang="en">I am here ready to die. I am not allowed to vindicate my character; no man shall dare to vindicate my character; and when I am prevented from vindicating myself, let no man dare to calumniate me. Let my character and my motives repose in obscurity and peace, till other times and other men can do them justice. Then shall my character be vindicated; then may my epitaph be written.</span></div>
en
Wikiquote
Discours du dock

Gilbert Keith Chesterton photo
Loïc Decrauze photo
Jacques Bainville photo

„Son vœu, sa croisade, son échec, avaient encore épuré son âme. Il fut alors lui-même et mit la justice et la moralité à la base de son gouvernement.“

—  Jacques Bainville critique littéraire, publiciste, journaliste, chroniqueur de politique étrangère, historien et académicien français 1879 - 1936

À propos de saint Louis, après son retour des croisades
Histoire de France

Vladimir Nabokov photo
Charles Maurras photo
Benoît XVI photo
James Joyce photo
Alain de Benoist photo
Augustin d'Hippone photo

„Définissons d'abord le péché, qui procède nécessairement de la volonté, comme nous l'atteste la loi divine elle-même gravée dans la nature humaine. Je dis donc que le péché est, à proprement parler, la volonté de conserver ou d'obtenir ce que la justice nous défend et ce dont il nous est libre de nous abstenir. Et en effet, s'il n'y avait pas de liberté, il n'y aurait pas de volonté. Cette définition du péché, je l'avoue, est plus grossière que scrupuleuse. Ai-je donc besoin de scruter tant de livres obscurs pour apprendre que personne ne peut être condamné ni au mépris ni au supplice, pour vouloir ce que la justice ne lui défend pas, ou pour ne pas faire ce qui ne lui est pas permis? N'est-ce pas là ce que les bergers chantent sur les montagnes, les poètes dans les théâtres, les ignorants dans leurs cercles, les savants dans les bibliothèques, les maîtres dans les écoles, les évêques dans les temples et le genre humain sur la face du monde tout entier? Que si personne n'est digne ni de mépris ni de condamnation, pour ne pas faire ce que lui défend la justice, ou ce qu'il ne peut faire, tandis que tout péché est, par lui-même, digne de mépris et de condamnation, doutera-t-on encore qu'il y ait péché quand on veut ce qui est injuste et quand on est libre de ne pas le vouloir? Voilà pourquoi je puis maintenant, et j'aurais toujours dû pouvoir donner du péché cette définition tout à la fois vraie et facile à saisir : le péché c'est la volonté de retenir ou d'acquérir ce que la justice défend, quand on est libre de s'en abstenir.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Sine prius etiam peccatum definiamus, quod sine voluntate esse non posse omnis mens apud se divinitus conscriptum legit. Ergo peccatum est voluntas retinendi vel consequendi quod justitia vetat, et unde liberum est abstinere. Quanquam si liberum non sit, non est voluntas. Sed malui grossius quam scrupulosius definire. Etiamne hi libri obscuri mihi scrutandi erant, unde discerem neminem vituperatione suppliciove dignum, qui aut id velit quod justitia velle non prohibet, aut id non faciat quod facere non potest ? Nonne ista cantant et in montibus pastores, et in theatris pœtæ, et indocti in circulis, et docti in bibliothecis, et magistri in scholis, et antistites in sacratis locis, et in orbe terrarum genus humanum? Quod si nemo vituperatione vel damnatione dignus est, aut non contra vetitum justitiæ faciens, aut quod non potest non faciens, omne autem peccatum vel vituperandum est, vel damnandum; quis dubitet tunc esse peccatum, cum et velle injustum est, et liberum nolle; et ideo definitionem illam et veram et ad intellegendum esse facillimam, et non modo nunc, sed tunc quoque a me potuisse dici: Peccatum est voluntas retinendi vel consequendi quod iustitia vetat, et unde liberum est abstinere ?
la
Citations de saint Augustin, Des deux âmes

Octave Mirbeau photo
Paul Lafargue photo
Louis XIV photo

„Il faut de la force assurément pour tenir toujours la balance de la justice droite entre tant de gens qui font leurs efforts pour la faire pencher de leur côté.“

—  Louis XIV roi de France et de Navarre de 1643 à 1715 1638 - 1715

Mémoires pour l’instruction du Dauphin, Volume 1

Marguerite Yourcenar photo
Maximilien de Robespierre photo
Jerzy Popiełuszko photo
Léon Bourgeois photo

„Pas d'harmonie sans l'ordre, pas d'ordre sans la paix, pas de paix sans la liberté, pas de liberté sans la justice.“

—  Léon Bourgeois politicien français 1851 - 1925

Ouvrages, Pour la Société des Nations, 1909

Irène Némirovsky photo
Léon Blum photo
Hans Kaufmann photo