Citations sur les montagnes

Une collection de citations sur le thème de montagne.

Avec

Un total de filtre 97 citations:


Jean Giono photo
Gaston Bachelard photo
Hésiode photo

„Pour commencer, chantons les Muses Héliconiennes, reines de l'Hélicon, la grande et divine montagne.“

—  Hésiode, livre Théogonie

Μουσάων Ἑλικωνιάδων ἀρχώμεθ’ ἀείδειν,
La Théogonie

Honoré de Balzac photo
François-René de Chateaubriand photo
Margaret Cho photo

„Je savais que je virais folle parce que j'écoutais Jesus Christ Superstar, et au moment où Jésus monte la montagne avec la croix, je me suis littéralement dit, « Wow, ça doit vraiment être un super work-out! Parce qu'on fait à la fois des bras et du cardio! »“

—  Margaret Cho actrice américaine 1968

I knew I was crazy because I was watching Jesus Christ Superstar and the part where Jesus carries the cross up the mountain, I actually said to myself, "Wow! That must be a really good workout! Yeah, because you're doing arms and cardio!"
en
I'm the One that I Want

George Gordon Byron photo

Help us translate English quotes

Discover interesting quotes and translate them.

Start translating
Léon Bloy photo
Gaston Bachelard photo
Sylvain Tesson photo
Félix-Antoine Savard photo
Terry Pratchett photo
Arthur C. Clarke photo

„La pyramide trônait sur ce plateau creusé dans la montagne avant que la vie soit née dans les eaux de la Terre.“

—  Arthur C. Clarke écrivain de science-fiction, écrivain scientifique, futurologue, présentateur télé, explorateur sous-marin et inventeur… 1917 - 2008

Citations de ses nouvelles, La sentinelle, 1951

Vladimir Nabokov photo
Jean Rohou photo
Octave Gréard photo

„Certes Rousseau est de bonne foi quand il répète : « J’étudie ce qui est; c’est mon principe; il me fournit la solution de toutes les difficultés »; mais il n’est pas moins sincère quand, parti de l’observation de la nature, il se laisse entraîner dans le rêve. Il a rêvé toute sa vie pour lui-même comme pour les autres. Dans le premier voyage qu’il fît de Genève à Annecy, il raconte qu’il ne voyait pas un château à droite ou à gauche, sans aller chercher l’aventure qu’il se croyait sûr d’y trouver. Il n’osait ni entrer ni heurter; mais il chantait sous la fenêtre qui avait le plus d’apparence, fort surpris, après s’être époumoné, de ne voir paraître ni dame, ni demoiselle qu’attirai la beauté de sa voix ou le sel de ses chansons. S’il marchait par la campagne, il imaginait « dans les maisons des festins rustiques; dans les prés, de folâtres jeux; le long des eaux, des bains et des promenades; sur les arbres, des fruits délicieux; sous leur ombre, de voluptueux tête-à-tête; sur les montagnes, des cuves de lait et de crème, une oisiveté charmante, la paix, la simplicité, le plaisir d’errer sans savoir où : rien ne frappait ses yeux sans porter à son cœur quelque invention de jouissance. » La première fois qu’il vint à Paris, il se figurait « une ville aussi belle que grande, où l’on ne voyait que de superbes rues, des palais de marbre et d’or. » Lorsqu’il retraçait ces illusions trente ans après, il en souriait; mais elles étaient là encore, dans un repli de son imagination, toutes fraîches, prêtes à renaître; et il n’est point bien sûr qu’il n’en eût pas, tout en se moquant un peu de lui-même, la réminiscence émue. C’est cette puissance d’imagination qui donne tant de vie au cinquième livre de l’Émile.“

—  Octave Gréard pédagogue et universitaire français 1828 - 1904

L'Éducation des femmes par les femmes, 1885, Jean-Jacques Rousseau

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“