Citations sur le jeu

Une collection de citations sur le thème de jeu.

Avec

Un total de filtre 205 citations:


Andrea Pirlo photo
Félix Éboué photo
Louis IX de France photo

„Les hommes sont étranges, on me fait un crime de mon assiduité à la prière; on ne me dirait mot si j'employais les heures que j'y passe à jouer aux jeux de hasard, à courir la bête fauve, ou à chasser aux oiseaux.“

—  Louis IX de France roi de France 1214 - 1270

Lors du mariage de son fils Philippe avec Isabelle d'Aragon, en 1262, alors qu'il ne dort pas et traite des affaires du royaume, on lui reproche de donner trop de temps à ses œuvres de piété.

Edith Stein photo
Claude Debussy photo
Thomas Szasz photo
Corinne Maier photo
Alain de Benoist photo

„Qu’un écrivain déclare, comme la chose la plus naturelle du monde, qu’il préfère le commerce charnel des très jeunes personnes aux turpitudes classiques de ses contemporains, et il n’en faut pas plus – en pleine société permissive [sic] – pour le faire passer pour le Diable dans le Landerneau parisien. […] Pour ma part, c’est ce « scandale »qui me scandalise. Question de goût d’abord : n’aurait-on pas le droit de préférer caresser les hanches des lycéennes plutôt que la poitrine mafflue de la comtesse Grancéola (réplique matznévienne de la Castafiore ou la ménopause bien sonnée de la baronne Adélaïde Cramouillard, présidente de l’Union mystique universelle. Question de principe aussi : on peut désapprouver ce que l’on veut, mais comment peut-on, au sens propre du terme, être choqué par quoi que ce soit? Quant à la gravité du délit, enfin, il me semble, selon mon échelle de valeurs personnelles, qu’il est plus « scandaleux » de regarder les jeux télévisés, de jouer au Loto ou de lire Le Meilleur, que d’avoir la passion des fesses fraîches, des émotions naissantes et des seins en boutons. Bien des imbéciles se sont horrifiés de la publication des Moins de seize ans. Que des adultes qui admettent fort bien que leur progéniture s’abrutisse des journées entières devant des machines à sous ou des téléfilms débiles, tremblent à l’idée que leur fille, plutôt que de passer son temps avec des crétins de son âge, puisse coucher avec un écrivain « qui pourrait être son père » et tomber dans les rets de ce suborneur de Gabriel, me fait, quant à moi, plutôt éclater de rire. [.. ] Quant aux jeunes personnes qui fréquentent Gabriel Matzneff, je ne doute pas qu’elles apprendront à son contact plus de choses belles et élevées que dans la vulgarité et la niaiserie que secrète à foison leur vie familiale et scolaire.“

—  Alain de Benoist écrivain français 1943

Articles

Zinedine Zidane photo

Help us translate English quotes

Discover interesting quotes and translate them.

Start translating
Annie Le Brun photo
Jean Baudrillard photo

„Ce que nous donnent les communications de masses, ce n'est pas la réalité, c'est le vertige de la réalité. Ou encore, sans jeu de mots, une réalité sans vertige.“

—  Jean Baudrillard philosophe et sociologue français 1929 - 2007

La Société de consommation (1970), Première partie : La liturgie formelle de l'objet, Le statut miraculeux de la consommation, Le vertige consommé de la catastrophe

Thomas Szasz photo
Milton Friedman photo

„L'existence d'un marché libre n'élimine évidemment pas le besoin de gouvernement. Au contraire, le gouvernement est essentiel, à la fois comme forum pour déterminer les « règles du jeu » et comme arbitre pour interpréter et faire respecter les règles qui ont été adoptées.“

—  Milton Friedman, livre Capitalisme et liberté

The existence of a free market does not of course eliminate the need for government. On the contrary, government is essential both as a forum for determining the "rule of the game" and as an umpire to interpret and enforce the rules decided on.
en
Capitalisme et liberté, 1962

Éric Faye photo
Sigmund Freud photo
Umberto Eco photo
Thierry Roland photo

„Alors ça, je n'ai vraiment pas peur de le dire, Monsieur Foote, vous êtes un salaud.“

—  Thierry Roland journaliste sportif français, commentateur de matchs de football 1937 - 2012

Thierry Roland commente en duo avec Bernard Père, le premier match qualificatif des Bleus entraînés par Michel Hidalgo pour la Coupe du monde de football 1978. La Bulgarie vient d'égaliser (2-2) sur un but accordé par l'arbitre écossais Ian Foote malgré un grossier hors-jeu, Platini a été privé d'un penalty flagrant. À la 88 , Hristo Bonev s'écroule dans la surface sans que Bossis l'ait touché mais l'arbitre accorde un penalty. « Alors là, M. Foote, vous êtes un salaud », s'écrie Thierry Roland. Bonev tira à côté et le match se finit sur cette égalité.
Commentaires de matches de football télévisés, Sur Antenne 2

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“