Citations sur la perte

Une collection de citations sur le thème de mort, perte, tout, pluie.

Meilleures citations sur la perte

„Si le corps se rebelle, il va à sa perte.“

—  James Sallis romancier américain 1944

Le Frelon noir , 1996

Amélie Nothomb photo

„Chacun tue ce qu'il aime. […] L'amour […] mène tout à sa perte.“

—  Amélie Nothomb, livre Cosmétique de l'ennemi

Cosmétique de l'ennemi, 2001

Paul Valéry photo

„L'accomplissement de nos désirs ne nous éloigne pas toujours de notre perte.“

—  Paul Valéry écrivain, poète et philosophe français 1871 - 1945

Regards sur le monde actuel

Nicolás Gómez Dávila photo
Madonna photo
Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
Ralph Waldo Emerson photo

„Chacun a sa façon de considérer la perte du temps, selon ses centres d’intérêt.“

—  Jean-Marie Adiaffi écrivain ivoirien 1941 - 1999

La Carte d’identité, 1980

Edgar Quinet photo

„Avez-vous vu dans mon pays la perte du Rhône?“

—  Edgar Quinet écrivain et historien français, député de l’Ain 1803 - 1875

Le fleuve qui descends du haut des Alpes arrive confiant et à pleins bords. Tout à coup, comme si l’embûche avait été tendue dès l’origine des choses, il disparaît. On le cherche sans le trouver : il s’est perdu dans le puits de l’abîme, il est enseveli dans les entrailles de la terre ; une couche prodigieuse de rochers amoncelés depuis les premiers jours le recouvre, et la pierre a été scellée sur lui, aux deux bords, par des bras de Titans. Maintenant, des rives de Savoie et de France, les troupeaux de chèvres, de vaches, de mulets, le traversent à pied sec et l’insultent ; la sonnerie de leurs clochettes couvre ses mugissements. Cependant, pour avoir disparu, le fleuve n’est pas tari ; son ancien génie vit encore ; il lutte dans les ténèbres, il mugit sous terre, il travail dans le sépulcre, il use de sa poussière d’écume la roche éternelle.
Perte du Rhône, à Bellegarde-sur-Valserine (Ain)

Toutes citations sur la perte

Un total de filtre 73 citations:

Mustafa Kemal Atatürk photo
Louis IX de France photo

„Ni cette perte, ni autre quelconque, ne saurait me séparer de la fidélité que je dois à mon Dieu.“

—  Louis IX de France roi de France 1214 - 1270

En 1252, au cours de la Septième croisade, se trouvant au port de Sidon, il vient de perdre un navire représentant des sommes considérables.

John Ruskin photo

„Le principe des temps modernes […] consiste d'abord à négliger les édifices, puis à les restaurer. Prenez soin de vos monuments et vous n'aurez nul besoin de les restaurer. Quelques feuilles de plomb placées en temps voulu sur la toiture, le balayage opportun de quelques feuilles mortes et de brindilles de bois obstruant un conduit sauveront de la ruine à la fois murailles et toiture. Veillez avec vigilance sur un vieil édifice, gardez-le de votre mieux et par tous les moyens de toute cause de délabrement. Comptez-en les pierres comme vous le feriez pour les joyaux d'une couronne, mettez-y des gardes comme vous en placeriez aux portes d'une ville assiégée; liez-le par le fer quand il se désagrège; soutenez-le à l'aide de poutres quand il s'affaisse; ne vous préoccupez pas de la laideur du secours que vous lui apportez, mieux vaut une béquille que la perte d'un membre; faites-le avec tendresse, avec respect, avec une vigilance incessante, et encore plus d'une génération naîtra et disparaîtra à l'ombre de ses murs. Sa dernière heure enfin sonnera; mais qu'elle sonne ouvertement et franchement, et qu'aucune substitution déshonorante et mensongère ne le vienne priver des devoirs funèbres du souvenir. […] La conservation des monuments du passé n'est pas une simple question de convenance ou de sentiment. Nous n'avons pas le droit d'y toucher. Ils ne nous appartiennent pas. Ils appartiennent en partie à ceux qui les ont construits, en partie à toutes les générations d'hommes qui viendront après nous.“

—  John Ruskin auteur, poète, artiste et critique d’art britannique 1819 - 1900

Les sept lampes de l'architecture, 1849 (Mercure de France, 1904)

Yasmina Khadra photo

„[La ville, c’]était formidable, les gars, c’était épatant. Y a tellement de gens dans les rues qu’ils sont obligés de se marcher sur les pieds… […] Les maisons sont si hautes que ça vous donne le tournis… […] Un « fourroir », les gars. […] C’est à peine si t’as une bouffée d’air pour toi. Souvent, il te faut aller la pomper sous le nez de ton prochain. Le bon Dieu, en ville, il doit se sentir vachement dans ses p’tits souliers. […] Ça ne ressemble à rien d’autre, la ville. Je ne peux pas vous faire une comparaison. La ville, c’est « comment dire… ». J’étais à deux doigts de me déboîter la mâchoire tant j’en revenais pas. Des feux partout, des écritures qui s’allumaient sur les murs, des bagnoles comme des dauphins, des bus pareils à des accordéons, et des trains, et des bruits à vous fissurer les tempes, et des lampadaires alignés comme des oignons le long des boulevards, et des vitrines tellement limpides qu’elles vous surprennent le nez dedans, et des squares plus grands que notre terrain vague, et de la bouffe à perte de vue, et des nanas partout, les cheveux au vent, belles à choper l’insolation… mais, Ach, j’ai regardé dans les jardins, j’ai regardé dans le port, j’ai regardé dans tous les coins, et pas la moindre trace de la femme dont tu me parlais.“

—  Yasmina Khadra écrivain algérien 1955

L’Olympe des Infortunes, 2010

Charles de Saint-Évremond photo
Maxence Caron photo
Alexis de Tocqueville photo
Loïc Decrauze photo
Edgar Quinet photo
Zbigniew Brzezinski photo

„C'est également un fait que l'Amérique est trop démocratique chez elle pour être autocratique à l'étranger. Cela limite l'utilisation de la puissance américaine, notamment sa capacité d'intimidation militaire. Jamais précédemment une démocratie populaire avait atteint une suprématie internationale. Mais la poursuite du pouvoir n'est pas le but poursuivi par les passions populaires, excepté dans des conditions d'une menace ou d'une remise en cause du sentiment populaire de bien-être domestique. L'abnégation économique (c'est-à-dire les dépenses militaires), et le sacrifice humain (les pertes même parmi les soldats professionels) qui sont nécessaires à l'effort sont peu agréables pour les instincts démocratiques. La démocratie est inamicale envers la mobilisation impériale.“

—  Zbigniew Brzezinski politologue américain 1928 - 2017

It is also a fact that America is too democratic at home to be autocratic abroad. This limits the use of America's power, especially its capacity for military intimidation. Never before has a populist democracy attained international supremacy. But the pursuit of power is not a goal that commands popular passion, except in conditions of a sudden threat or challenge to the public's sense of domestic well-being. The economic self-denial (that is defense spending), and the human sacrifice (casualties even among professional soldiers) required in the effort are uncongenial to democratic instincts. Democracy is inimical to imperial mobilization.
en
Le Grand Echiquier - 1997

Pierre Schoendoerffer photo
André Breton photo
Jean Giono photo
Maximilien de Robespierre photo
Amin Maalouf photo
Charles Bossut photo
Corinne Maier photo
Alexandre Soljenitsyne photo
François Mitterrand photo
André Breton photo
François Mitterrand photo
Karl Polanyi photo

„La guerre est synonyme de perte, mais la capitulation est synonyme de dévastation.“

—  Daniel Woodrell écrivain américain 1953

Chevauchée avec le diable, 1987

Jacques Attali photo
Antoine Bello photo
Christoph Blocher photo
Adolf Hitler photo

„C'est le christianisme qui a causé la perte de Rome. Ce ne sont ni les Germains ni les Huns.“

—  Adolf Hitler homme d'État allemand né en Autriche 1889 - 1945

Religion

Wassyl Slipak photo
Blaise Pascal photo

„Pesons le gain et la perte en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien. Gagez donc qu'il est, sans hésiter.“

—  Blaise Pascal mathématicien, physicien, inventeur, écrivain et philosophe chrétien français (XVIIe siècle) 1623 - 1662

Le pari de Pascal .

Ludwig von Mises photo
Stephen King photo
Jean Baudrillard photo
Muhammad Yunus photo
Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles photo
Alain de Benoist photo
Pierre Michon photo
Corps expéditionnaire français en Italie photo
Pirmin Schwander photo
Isabelle Stengers photo
André Breton photo
Oxmo Puccino photo
Robert Desnos photo
André Breton photo
Benoît Mandelbrot photo
Charles-Augustin Sainte-Beuve photo
Zbigniew Brzezinski photo

„Les sondages d'opinion suggèrent que seule une petite minorité (13 pourcents) des américains sont favorables à la proposition suivante : [en tant que seule superpuissance restante, les USA devraient continuer à être des leaders mondiaux prééminents dans la résolution des problèmes internationaux]. […] L'Amérique devenant une société de plus en plus multiculturelle, il risque d'être plus difficile de façonner un consensus en terme de politique internationale, sauf dans le cas de la perception d'une menace extérieure directe et massive. […] Plus généralement, le changement culturel en Amérique peut être aussi réticent à un exercice soutenu à l'étranger d'un pouvoir authentiquement impérial. Cet exercice requière un haut degré de motivation doctrinale, d'engagement intellectuel, et de gratification patriotique. […] Les communications de masse ou joué un rôle particulièrement important à cet égard, générant une forte révulsion à l'encontre de toute utilisation sélective de la force qui entraine même un niveau faible de pertes humaines. […] En bref, les buts des politiques américaines doivent être sans scrupules et doubles : perpétuer la position dominante américaine pour au moins une génération et si possible plus longtemps.“

—  Zbigniew Brzezinski politologue américain 1928 - 2017

Public opinion polls suggest that only a small minority (13 percent) of Americans favor the proposition that 'as the sole remaining superpower, the US should continue to be the preeminent world leader in solving international problems'. [...] As America becomes an increasingly multicultural society, it may find it more difficult to fashion a consensus on foreign policy issues, except in the circumstance of a truly massive and widely perceived direct external threat. [...] More generally, cultural change in America may also be uncongenial to the sustained exercise abroad of genuinely imperial power. That exercise requires a high degree of doctrinal motivation, intellectual commitment, and patriotic gratification. [...] Mass communications have been playing a particularly important role in that regard, generating a strong revulsion against any selective use of force that entails even low levels of casualties [...] In brief, the U.S. Policy goals must be un-apologetically twofold: to perpetuate America's own dominant position for at least a generation and preferably longer
en
Le Grand Echiquier - 1997

Yves Debay photo
Joseph Kessel photo
J. M. G. Le Clézio photo
Aldo Leopold photo
Corps expéditionnaire français en Italie photo

„Le 4e régiment de tirailleurs tunisiens accomplit un des faits d'armes les plus brillants de la guerre au prix de pertes énormes.“

—  Corps expéditionnaire français en Italie général français 1888 - 1967

Le général de Gaulle à propos du fait d'armes accompli par le 4e régiment de tirailleurs tunisiens lors de la bataille du Belvédère du 25 janvier au 4 février 1944
Charles de Gaulle

Michel de Montaigne photo
André Breton photo
Enzo Traverso photo
Yasmina Khadra photo

„[S]oudain, au tréfonds des abysses, une lueur infinitésimale… Elle frétille, approche, se silhouette lentement; c’est un enfant… qui court; sa foulée fantastique fait reculer les pénombres et les opacités… Cours, lui crie la voix de son père, cours… Une aurore boréale se lève sur les vergers en fête; les branches se mettent aussitôt à bourgeonner, à fleurir, à ployer sous leurs fruits. L’enfant longe les herbes folles et fonce sur le Mur qui s’effondre telle une cloison en carton, élargissant l’horizon et exorcisant les champs qui s’étalent sur les plaines à perte de vue… Cours… Et il court, l’enfant, parmi ses éclats de rires, les bras déployés comme les ailes des oiseaux. La maison du patriarche se relève de ses ruines; ses pierres s’époussettent, se remettent en place dans une chorégraphie magique, les murs se redressent, les poutres au plafond se recouvrent de tuiles; la maison de grand-père est debout dans le soleil, plus belle que jamais. L’enfant court plus vite que les peines, plus vite que le sort, plus vite que le temps… Et rêve, lui lance l’artiste, rêve que tu es beau, heureux et immortel… Comme délivré de ses angoisses, l’enfant file sur l’arête des collines en battant des bras, la frimousse radieuse, les prunelles en liesse, et s’élance vers le ciel, emporté par la voix de son père : On peut tout te prendre; tes biens, tes plus belles années, l’ensemble de tes joies, et l’ensemble de tes mérites, jusqu’à ta dernière chemise – il te restera toujours tes rêves pour réinventer le monde que l’on t’a confisqué.“

—  Yasmina Khadra écrivain algérien 1955

L’Attentat, 2005

Jean Baudrillard photo
Robert Desnos photo
Corps expéditionnaire français en Italie photo
Goulven Mazéas photo
Gérard de Nerval photo

„l'imagination m'apportait des délices infinies. En recouvrant ce que les hommes appellent la raison, faudra-t-il regretter de les avoir perdues?“

—  Gérard de Nerval poète, conteur, auteur dramatique, librettiste et journaliste français 1808 - 1855

Aurélia

Honoré de Balzac photo

„Il n’y a que des enfants aimants et aimés qui puissent consoler une femme de la perte de sa beauté.“

—  Honoré de Balzac romancier, critique littéraire, essayiste, journaliste et écrivain français 1799 - 1850

Letters of Two Brides (1841-1842)

Fénelon photo
Charles Baudelaire photo
William Thomas Beckford photo
Chrétien de Troyes photo

„Bien pert que c'est aprés mangier,
Fet Kex, qui teire ne se pot
Plus a paroles an plain pot
De vin qu'an un mui de cervoise.“

—  Chrétien de Troyes écrivain français du XIIe siècle

Yvain or Le Chevalier au Lion

Doris Leuthard photo
Yasmina Khadra photo

„L’aube se lève. Telle une prière inutile sur un désert sourd, misérable et nu. Épaves oubliées par une mer volatilisée depuis des millénaires, quelques rochers s’effritent dans la poussière; çà et là, enguirlandés de coloquintes vénéneuses, de maigres bras de broussailles soulignent les berges de jadis sur lesquelles des acacias solitaires se sont crucifiés puis, plus rien – rien de ce que l’on espère entrevoir –, ni caravane providentielle, ni cahute salutaire, pas même la trace d’un bivouac. Le désert est d’une perversité!… C’est un code piégé, le désert, un dédale souverain et fourbe où les témérités courent à leur perte, où les distraits s’évanouissent parmi les mirages plus vite qu’une feinte, où pas un saint patron ne répondrait aux appels du naufragé afin de ne pas se couvrir de ridicule; un territoire d’échec et d’adjuration, un chemin de croix qui n’a de cesse de se ramifier, un envers du décor où l’entêtement se mue en obsession et la foi en folie. Ci-gît la vanité de toute chose en ce monde, semble clamer la nudité des pierres et des perspectives. Car, ici, tout retourne à la poussière, les montagnes taciturnes et les forêts luxuriantes, les paradis perdus comme les empires bâclés, jusqu’au règne claironnant des hommes… Ici, en ces immensités reniées des dieux, viennent abdiquer les tornades et mourir les vents bredouilles à la manière des vagues sur les plages sauvages puisque seule la course inexorable des âges est invincibilité et certitude. Au loin, très loin, là où la terre commence à s’arrondir, l’horizon se tient immobile, piètre et livide, comme si la nuit l’avait tenu en haleine jusqu’au matin…“

—  Yasmina Khadra écrivain algérien 1955

L’équation africaine, 2011

Alexandre Soljenitsyne photo

„Le travail est notre perte, mais la seule façon de na pas périr passe également par le travail.“

—  Alexandre Soljenitsyne écrivain russe 1918 - 2008

Contestable philosophie, certainement. Il serait plus sûr de répondre : ne m'apprends pas à périr à ta façon, laisse moi périr à la mienne. Seulement, voilà, de toute façon ils ne vous laisseront pas…
L’Archipel du Goulag

Frithjof Schuon photo
Alexandre Najjar photo