Citations sur les erreurs et les erreurs

Une collection de citations sur le thème de erreur, tout, bien-être, pluie.

Meilleures citations sur les erreurs et les erreurs

Oscar Wilde photo

„Expérience est le nom que nous donnons à nos erreurs.“

—  Oscar Wilde, L'Éventail de Lady Windermere

Experience is the name everyone gives to their mistakes.
en
L'Éventail de Lady Windermere ('), 1892

Blaise Pascal photo

„Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà.“

—  Blaise Pascal, Pensées

Pensées

Dino Buzzati photo

„Mais une question lui vint ensuite à l'esprit : et si tout était une erreur?“

—  Dino Buzzati, livre Le Désert des Tartares

it
Le Désert des Tartares (1945)

Andrew Coburn photo

„Un homme patient évite les erreurs.“

—  Andrew Coburn écrivain américain 1932 - 2018

Toutes peines confondues, 1985

Edgar Morin photo

„Il faut du talent pour que l'erreur devienne féconde.“

—  Edgar Morin sociologue et philosophe français 1921

Introduction à la pensée complexe, 1990

Thomas Szasz photo

„Tout jugement est sujet à l'erreur.“

—  Thomas Szasz psychiatre hongrois 1920 - 2012

Idéologie et Folie, 1970

Friedrich Nietzsche photo

„Sans la musique, la vie serait une erreur, une besogne éreintante, un exil.“

—  Friedrich Nietzsche philologue, philosophe et poète allemand 1844 - 1900

, 1888

Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
Theodore Roosevelt photo

„Faites ce que vous pouvez, avec ce que vous avez, où vous êtes.“

—  Theodore Roosevelt Président des États-Unis de 1901 à 1909 1858 - 1919

Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
Theodore Roosevelt photo

„Le seul qui ne fait pas d'erreur est celui qui ne fait jamais rien.“

—  Theodore Roosevelt Président des États-Unis de 1901 à 1909 1858 - 1919

Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
Eleanor Roosevelt photo

„Quitter votre compagnon s'il vous trompe“

—  Eleanor Roosevelt personnalité politique américaine 1884 - 1962

Toutes citations sur les erreurs et les erreurs

Un total de filtre 182 citations:

Jules Verne photo
Mustafa Kemal Atatürk photo
Hocine Aït Ahmed photo
John Stuart Mill photo

„Mais ce qu'il y a de particulièrement néfaste à imposer silence à l'expression d'une opinion, c'est que cela revient à voler l'humanité : tant la postérité que la génération présente, les détracteurs de cette opinion davantage encore que ses détenteurs. Si l'opinion est juste, on les prive de l'occasion d'échanger l'erreur pour la vérité; si elle est fausse, ils perdent un bénéfice presque aussi considérable : une perception plus claire et une impression plus vive de la vérité que produit sa confrontation avec l'erreur.“

—  John Stuart Mill, livre De la liberté

But the peculiar evil of silencing the expression of an opinion is, that it is robbing the human race; posterity as well as the existing generation; those who dissent from the opinion, still more than those who hold it. If the opinion is right, they are deprived of the opportunity of exchanging error for truth: if wrong, they lose, what is almost as great a benefit, the clearer perception and livelier impression of truth, produced by its collision with error.
en
De la liberté

Lénine photo
Jack Williamson photo
Antoine Bello photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Octave Gréard photo
Christoph Blocher photo
Christine Boutin photo

„[…] mais enfin, vous savez, dans tout excès il y a une erreur; donc aujourd'hui, c'est la mode, c'est les gays. Bon, très bien. On est envahis de gays.“

—  Christine Boutin femme politique française 1944

En réaction à la Palme d’or à Cannes au film La Vie d’Adèle
Le mariage pour tous

Loïc Decrauze photo
Dominique de Pradt photo
Raphaël Aloysius Lafferty photo

„La seule tactique valable est de faire plusieurs expériences et de tirer profit des erreurs commises.“

—  Raphaël Aloysius Lafferty écrivain américain 1914 - 2002

Chants de l'espace, 1968

Pierre Rabhi photo
Maxence Caron photo
Lénine photo

„Cette information nous apprend, tout d'abord, que l'entrée dans le gouvernement révolutionnaire de représentants du prolétariat socialiste aux côtés de la petite bourgeoisie est, sur le plan des principes, parfaitement acceptable et, dans des conditions déterminées, tout simplement obligatoire. Cette information nous montre ensuite que la tâche réelle dont la Commune a dû s'acquitter était avant tout la réalisation de la dictature non pas socialiste, mais démocratique, l'application de notre « programme minimum ». Enfin, cette information nous rappelle que, tirant la leçon de la Commune de Paris, nous devons imiter non ses erreurs (les communards n'ont pas pris la Banque de France, ils n'ont pas lancé d'offensive contre Versailles, n'avaient pas de programme clair, etc.), mais ces actions pratiques couronnées de succès qui nous montrent la voie à suivre. Nous ne devons pas emprunter le mot « Commune » aux grands combattants de 1871, nous ne devons pas répéter aveuglément chacun de leurs mots d'ordre, mais promouvoir clairement des mots d'ordre de programme et d'action qui répondent à la situation actuelle de la Russie et que l'on peut résumer ainsi: dictature révolutionnaire démocratique du prolétariat et des paysans.“

—  Lénine révolutionnaire et homme d'état soviétique 1870 - 1924

Conclusion de l'article « La Commune de Paris et les tâches de la dictature démocratique», in Prolétari n°8 du 17 juillet 1905

Jacques Ellul photo
George Harrison photo

„Je ne sais pas pourquoi personne ne t'a expliqué comment exprimer ton amour. J'ignore comment quelqu'un a pu te contrôler/On t'a achetée puis revendue. Je regarde le monde et je remarque qu'il tourne/Pendant que ma guitare pleure doucement/Chaque erreur nous enseigne sûrement quelque chose/Et ma guitare continue de pleurer doucement.“

—  George Harrison musicien britannique 1943 - 2001

I don't know why nobody told you how to unfold your love/I don't know how someone controlled you/They bought and sold you. I look at the world and I notice it’s turning/While my guitar gently weeps. With every mistake we must surely be learning/Still my guitar gently weeps.
en

Mohandas Karamchand Gandhi photo
Michel Chasles photo
George Sand photo

„Elle lui fit traverser la cour, apaisa les chiens, ouvrit les portes sans bruit, et, le prenant par la main, elle le guida en silence dans les corridors sombres. Enfin elle l'entraîna dans une chambre circulaire élégante et simple, où des orangers en fleurs répandaient leurs suaves émanations. Des bougies diaphanes brûlaient dans les candelabres. Noun avait effeuillé des roses du Bengale sur le parquet, le divan était semé de violettes, une douce chaleur pénétrait tous les pores, et les cristaux étincelaient sur la table parmi les fruits qui présentaient coquettement leurs flancs vermeils parmi la mousse verte des corbeilles. Ébloui par la transition brusque de l'obscurité à une vive lumière, Raymon resta quelques instants étourdi; mais il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre où il était. Le goût exquis et la simplicité chaste qui présidaient à l'ameublement, ces livres d'amour et de voyages épars sur les planches d'acajou, ce métier chargé d'un travail si joli et si frais, œuvre de patience et de mélancolie, cette harpe dont les cordes semblaient encore vibrer des chants d'attente et de tristesse, ces gravures qui représentaient les pastorales amours de Paul et de Virginie, les cimes de l'Ile-Bourbon et les rivages bleus de Saint-Paul, mais surtout ce petit lit à demi caché sous les rideaux de mousseline, ce lit blanc et pudique comme celui d'une vierge, orné au chevet, en guise de rameau béni, d'une palme enlevée peut-être le jour du départ à quelque arbre de la patrie : tout révélait madame Delmare, et Raymon fut saisi d'un étrange frisson en songeant que cette femme enveloppée d'un manteau, qui l'avait conduit jusque-là, était peut-être Indiana elle-même. Cette extravagante idée sembla se confirmer, lorsqu'il vit apparaître dans la glace en face de lui une forme blanche et parée, le fantôme d'une femme qui entre au bal et qui jette son manteau pour se montrer radieuse et demi-nue aux lumières étincelantes. Mais ce ne fut que l'erreur d'un instant. Indiana eût été plus cachée….. Son sein modeste ne se fût trahi que sous la triple gaze de son corsage; elle eût peut-être orné ses cheveux de camélias naturels, mais ce n'est pas dans ce désordre excitant qu'ils se fussent joués sur sa tête; elle eût pu emprisonner ses pieds dans des souliers de satin, mais sa chaste robe n'eût pas ainsi trahi les mystères de sa jambe mignonne.“

—  George Sand, Indiana

Indiana, 1832

Orson Scott Card photo

„Les sages ne sont pas sages parce qu'ils ne commettent jamais d'erreurs. Ils sont sages parce qu'ils corrigent leurs erreurs dès qu'ils les reconnaissent.“

—  Orson Scott Card, livre Xénocide

The wise are not wise because they make no mistakes. They are wise because they correct their mistakes as soon as they recognize them.
en
Xénocide, 1993

Augustin d'Hippone photo
Robert Desnos photo

„Mais le Corsaire Sanglot, la chanteuse de music-hall, Louise Lame, les explorateurs polaires et les fous, réunis par inadvertance dans la plaine aride d’un manuscrit, hisseront en vain du haut des mâts blancs les pavillons noirs annonciateurs de peste s’ils n’ont auparavant, fantômes jaillis de la nuit profonde de l’encrier, abandonné les préoccupations chères à celui qui, de cette nuit liquide et parfaite, ne fit jamais autre chose que des taches à ses doigts, taches propres à l’apposition d’empreintes digitales sur les murs ripolinés du rêve et par là capables d’induire en erreur les séraphins ridicules de la déduction logique persuadés que seul un esprit familier des majestueuses ténèbres a pu laisser une trace tangible de sa nature indécise en s’enfuyant à l’approche d’un danger comme le jour ou le réveil, et loin de penser que le travail du comptable et celui du poète laissent finalement les mêmes stigmates sur le papier et que seul l’œil perspicace des aventuriers de la pensée est capable de faire la différence entre les lignes sans mystère du premier et le grimoire prophétique et, peut-être à son insu, divin du second, car les pestes redoutables ne sont que tempêtes de cœurs entrechoqués et il convient de les affronter avec des ambitions individuelles et un esprit dégagé du stupide espoir de transformer en miroir le papier par une écriture magique et efficace.“

—  Robert Desnos poète français 1900 - 1945

La Liberté ou l'Amour !, 1927

Émile Durkheim photo
Charles-Augustin Sainte-Beuve photo
Friedrich Engels photo
Jean-Denis Bredin photo

„C’est parce qu’elle est commise au nom de la vérité que l’erreur judiciaire est particulièrement insupportable.“

—  Jean-Denis Bredin écrivain et avocat français 1929

Sur l’affaire Dreyfus.

Michel Onfray photo
Émile Zola photo
Jean-Pierre Luminet photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Pierre Rabhi photo

„Une erreur ne s'aménage pas, elle s'abandonne. Et je crois profondément que le temps est venu de changer de paradigme si l'on ne veut pas disparaître.“

—  Pierre Rabhi essayiste, agriculteur biologiste, romancier et poète français 1938

Graines de possibles, regards croisés sur l'écologie

Friedrich Nietzsche photo
Gilles Simon photo
Steven Spielberg photo
Daniel Pennac photo
Imre Kertész photo
Antonin Artaud photo

„[…] de cette minute d'erreur il me reste le sentiment d'avoir ravi à l'inconnu quelque chose de réel. Je crois à des conjurations spontanées.“

—  Antonin Artaud écrivain et poète français 1896 - 1948

Fragments d'un journal d'enfer, 1929

Antoine de Caunes photo
Gaspard Proust photo
Jacques Maritain photo
Andreï Makine photo
Paul Valéry photo
Domenico Margiotta photo
John Maynard Keynes photo
Roberto Saviano photo
Camilo José Cela photo
Jean-Baptiste Bidegain photo
Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort photo
Ferhat Abbas photo
Pierre-Marc-Gaston de Lévis photo

„Une des erreurs les plus communes est de considérer la suite d'un événement pour sa conséquence.“

—  Pierre-Marc-Gaston de Lévis personnalité politique française 1764 - 1830

Maximes et réflexions sur différents sujets de morale et de politique, vol. 1, 1808, Pensées détachées

Antoine Bello photo
Benjamin Constant photo
Éric Pichet photo
Domenico Losurdo photo
Nicolas Sarkozy photo

„Le vin n'est pas une drogue. Assimiler le vin au tabac ou à la drogue c'est une erreur.“

—  Nicolas Sarkozy 6e président de la cinquième République Française 1955

Quelques jours après que « le seul des candidats à la magistrature suprême à fuir l'onction bachique » (Revue du vin de France, numéro daté de mars 2007) ait déclaré : « Je vais vous dire un truc qui va vous décevoir, je ne bois pas de vin. Enfin je ne bois pas d'alcool plutôt.»
Alcool

Frantz Fanon photo
Léon Trotsky photo
Madonna photo

„Toutes les erreurs que j'ai commis sont des blessures de guerre que j'arbore fièrement car plus que tout, elles ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Je peux seulement espérer qu'en étant suffisamment patiente et réfléchie, en continuant à mûrir en tant qu'artiste et en tant qu'être humain, le public finira par comprendre que je ne suis pas cette femme sans cœur, obsédée par le pouvoir et le sexe, qui sort des disques de temps en temps. Les gens me verront pour ce que je suis réellement. Mais si ça ne devait pas arriver, les personnes qui comptent pour moi, mes amis et ma famille, me connaissent. Ils ont toujours su la vérité et ça me suffit.“

—  Madonna chanteuse américaine 1958

Any mistakes I've made are war wounds I wear proudly because they've shaped me more than anything else. I can only hope that if I'm patient and diligent enough, if I continue to grow as an artist and a human being, people will come to realize that I'm not some callous, power-hungry, sex-crazed control freak who sings occasionally. They'll see me for what I am. But just in case they never do, the people important to me, my friends and family, they know. They've always known, and that's enough for me.
en
Années 1990

François Mitterrand photo
J. M. Coetzee photo

„Je défais le lit et je m’allonge sur le matelas nu, supposant qu’un malaise va s’emparer de moi à sentir le fantôme d’un autre homme subsister dans ses odeurs et les débris de sa vie. Mais je ne ressens rien de pareil : la chambre me paraît toujours aussi connue. Le bras sur la figure, je m’aperçois que je glisse dans le sommeil. Il se peut que le monde tel qu’il est ne soit pas une illusion, ni le mauvais rêve d’une nuit. Il se peut que l’éveil qui nous y projette soit inéluctable, que nous ne puissions ni l’oublier ni nous en dispenser. Mais j’ai toujours autant de mal à croire que la fin est proche. Si les barbares faisaient irruption maintenant, je mourrais dans mon lit, j’en suis sûr, aussi stupide et ignorant qu’un bébé. Il serait encore plus approprié qu’on me surprenne en bas, dans le cellier, une cuiller à la main, la bouche pleine de confiture de figues fauchée dans le dernier bocal de l’étagère : on pourrait alors couper et jeter sur le tas de têtes amoncelées sur la place une tête qui porterait encore une expression coupable, peinée, étonnée de cette irruption de l’Histoire dans le temps immobile de l’oasis. A chacun la fin qui lui convient le mieux. Certains se feront prendre dans des abris creusés sous leur cave, serrant leur trésor contre leur sein, fermant les yeux de toutes leurs forces. D’autres mourront sur la route, aux prises avec les premières neiges de l’hiver. De rares individus mourront peut-être en combattant, armés de fourches. Après moi, les barbares se torcheront avec les archives de la ville. Jusqu’à la fin, nous n’aurons rien appris. Il semble y avoir chez nous tous, au fond de nous, quelque chose de l’ordre du granit, qui résiste à l’enseignement. Bien que la panique déferle dans les rues, personne ne croit vraiment que le monde de certitudes tranquilles qui nous a accueillis à notre naissance est sur le point de disparaître. Personne ne peut accepter qu’une armée impériale ait été anéantie par des hommes armés d’arcs, de flèches et de vieux fusils rouillés, qui vivent dans des tentes, ne se lavent jamais et ne savent ni lire ni écrire. Et qui suis-je pour ricaner d’illusions qui aident à vivre? Est-il meilleure façon de passer ces jours ultimes que de rêver d’un sauveur, l’épée brandie, qui disperserait les armées ennemies, nous pardonnerait les erreurs commises par d’autres en notre nom et nous accorderait une seconde chance de bâtir notre paradis terrestre? Couché sur le matelas nu, je m’applique à animer une représentation de moi-même en nageur, nageant infatigablement, à longues brasses égales, dans le fluide du temps – un fluide plus inerte que l’eau, dépourvu de remous, s’insinuant partout, sans couleur, sans odeur, sec comme du papier.“

—  J. M. Coetzee romancier et professeur en littérature sud-africain 1940

En attendant les barbares , Angleterre 1980, Afrique du Sud 1981

Jean-Claude Van Damme photo

„Oh… Principale erreur? La drogue. C'est pas bon la drogue.“

—  Jean-Claude Van Damme acteur belge 1960

En reponse à la question "Votre principale erreur, ça a été quoi ?".
La drogue

Otto von Bismarck photo

„Vous n'êtes tous que des idiots à croire pouvoir apprendre quelque chose de votre expérience. Je préfère personnellement apprendre des erreurs des autres, afin d'éviter d'en faire moi-même.“

—  Otto von Bismarck homme politique allemand 1815 - 1898

Ihr seid alle Idioten zu glauben, aus Eurer Erfahrung etwas lernen zu können, ich ziehe es vor, aus den Fehlern anderer zu lernen, um eigene Fehler zu vermeiden.
de

Karl Marx photo
Bernard de Clairvaux photo

„[…] il faut persuader la foi, au lieu de l’imposer par la violence. Quoiqu’il serait mieux sans doute qu’ils [les hérétiques] fussent punis par l’épée de celui qui ne la porte pas en vain, que de souffrir qu’ils en entraînassent d’autres dans leurs erreurs.“

—  Bernard de Clairvaux abbé de Clairvau, saint catholique et docteur de l'Église 1090 - 1153

[…] fides suadenda est, non imponenda. Quamquam melius procul dubio gladio coercentur, illius videlicet qui non sine causa gladium portat, quam in suum errorem multos trajicere permittantur.
la

Charles Maurras photo
Alain Rey photo
Michel Foucault photo
Michaël Laitman photo
Oxmo Puccino photo
Eva Joly photo
Alain de Benoist photo
Charles Maurras photo
Marguerite Yourcenar photo
Paul Samuelson photo
Fred Vargas photo
Carl von Clausewitz photo
Augustin d'Hippone photo

„Si nous voulons nous en tenir à la vérité, nous reconnaîtrons que la persécution injuste est celle des impies contre l'Église du Christ, et que la persécution juste est celle de l'Église du Christ contre les impies. Elle est donc bienheureuse de souffrir persécution pour la justice, et ceux-ci sont misérables de souffrir persécution pour l'iniquité. L'Église persécute par l'amour, les autres par la haine; elle veut ramener, les autres veulent détruire; elle veut tirer de l'erreur, et les autres y précipitent. L'Église poursuit ses ennemis et ne les lâche pas jusqu'à ce que le mensonge périsse en eux et que la vérité y triomphe; quant aux donatistes, ils rendent le mal pour le bien; pendant que nous travaillons à leur procurer le salut éternel, ils s'efforcent de nous ôter le salut même temporel; ils ont un si grand goût pour les homicides, qu'ils se tuent eux-mêmes lorsqu'ils ne peuvent tuer les autres. Tandis que la charité de l'Église met tout en œuvre pour les délivrer de cette perdition afin que nul d'entre eux ne périsse, leur fureur cherche à nous tuer pour assouvir leur passion de meurtre, ou à se tuer eux-mêmes, de peur de paraître se dessaisir du droit qu'ils s'arrogent de tuer des hommes.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Si ergo verum dicere vel agnoscere volumus, est persecutio injusta, quam faciunt impii Ecclesiæ Christi; et est justa persecutio, quam faciunt impiis Ecclesiæ Christi. Ista itaque beata est quæ persecutionem patitur propter justitiam (Mt 5, 10.); illi vero miseri qui persecutionem patiuntur propter injustitiam. Proinde ista persequitur diligendo, illi sæviendo; ista ut corrigat, illi ut evertant; ista ut revocet ab errore, illi ut præcipitent in errorem: denique ista persequitur inimicos et comprehendit, donec deficiant in vanitate, ut in veritate proficiant; illi autem retribuentes mala pro bonis (Ps 34, 12.), quia eis consulimus ad æternam salutem, etiam temporalem nobis conantur auferre, sic amantes homicidia, ut in seipsis ea perficiant, quando in aliis perpetrare non possunt. Sicut enim caritas laborat Ecclesiæ sic eos ab illa perditione liberare, ut eorum nemo moriatur; sic eorum laborat furor aut nos occidere, ut suæ crudelitatis pascant libidinem, aut etiam seipsos, ne perdidisse videantur occidendorum hominum potestatem.
la
Citations de saint Augustin, Lettres

Christoph Blocher photo
Pierre Desproges photo
J. M. Coetzee photo
Robert Musil photo
Maharishi Mahesh Yogi photo

„Il est complètement inutile à quiconque de souffrir, parce que le Soi de chacun est félicité dans sa nature. Et il est complètement inutile à quiconque de faire des erreurs parce que le Soi de chacun est connaissance totale, le Veda. Le Veda est la connaissance totale, et le Veda est la nature du Soi, et la béatitude est la nature du Soi.“

—  Maharishi Mahesh Yogi 1917 - 2008

And it’s completely not necessary for anyone to make mistake because everyone’s Self is Total Knowledge, Veda. Veda is Total Knowledge, and Veda is the nature of the Self, and bliss is the nature of the Self.
en

Oxmo Puccino photo

„Comment cela a t il pu advenir, là n'est plus la question, l'erreur est humaine, là n'est pas la réponse.“

—  Oxmo Puccino rappeur franco-malien 1974

L'amour est mort mets...