Citations de la folie

Une collection de citations sur le thème de folie.

Avec

Un total de filtre 120 citations:


Molière photo
Paul Léautaud photo
Annie Le Brun photo
Yasmina Khadra photo

„La guerre est une folie qui nous sépare de nos plus importantes obligations.“

—  Henry Kuttner écrivain américain 1915 - 1958

Le Monde obscur, 1946

Antonin Artaud photo
Charles Pasqua photo
Ernest Renan photo
Stephen King photo
François Mitterrand photo
Voltaire photo
William Tecumseh Sherman photo

„Vous les gens du Sud ne savez pas ce que vous faites. Ce pays va être couvert de sang et Dieu seul sait comment cela finira. C'est pure folie, un crime contre la civilisation! Vous parlez si légèrement de la guerre; vous ne savez pas de quoi vous parlez. La guerre est une chose terrible!“

—  William Tecumseh Sherman militaire, homme d'affaires, enseignant et écrivain américain 1820 - 1891

You people of the South don't know what you are doing. This country will be drenched in blood, and God only knows how it will end. It is all folly, madness, a crime against civilization! You people speak so lightly of war; you don't know what you're talking about. War is a terrible thing!
en

Paul Lafargue photo
Jean-Bertrand Pontalis photo

„Maupassant a sombré dans la démence peu avant d’être conduit, en camisole de force, dans la ‘’Maison de santé’’ du docteur Blanche où l’avaient précédé Gounod, Gérard de Nerval, Théo Van Gogh, bien d’autres. A-t-il pressenti cette démence? Je le crois, malgré ce que beaucoup ont pu dire, à commencer par sa mère qui ne voulait pas entendre parler de folie. Voyez les titres de tant de ses nouvelles : ‘’Lettre d’un fou’’,’’Apparition’’, ‘’Fou?’’, ‘’Un fou?’’, ‘’La Folle’’, et, en fin de parcours, ‘’La Horla’’. Cherchait-il à prévenir, à exorciser ce qui le menaçait?“

—  Jean-Bertrand Pontalis philosophe, psychanalyste et écrivain français 1924 - 2013

Variante: Maupassant a sombré dans la démence peu avant d’être conduit, en camisole de force, dans la ‘’Maison de santé’’ du docteur Blanche où l’avaient précédé Gounod, Gérard de Nerval, Théo Van Gogh, bien d’autres. A-t-il pressenti cette démence ? Je le crois, malgré ce que beaucoup ont pu dire, à commencer par sa mère qui ne voulait pas entendre parler de folie. Voyez les titres de tant de ses nouvelles : ‘’Lettre d’un fou’’,’’Apparition’’, ‘’Fou ?’’, ‘’Un fou ?’’, ‘’La Folle’’, et, en fin de parcours, ‘’La Horla’’. Cherchait-il à prévenir, à exorciser ce qui le menaçait?

Léon Bloy photo

„[…] la folie des Croisades est ce qui a le plus honoré la raison humaine.“

—  Léon Bloy romancier et essayiste français 1846 - 1917

Roman, La Femme pauvre, 1897