Citations sur les chevaux

Une collection de citations sur le thème de cheval.

Avec

Un total de filtre 69 citations cheval:


Albert du Bois photo
Georg Wilhelm Friedrich Hegel photo
Jean-Claude Rodet photo
André Maurois photo
Jérôme Garcin photo
Arturo Pérez-Reverte photo

„Le répit dure peu. A peine passé le gros de la nouvelle charge française, tous, Máiquez compris, ressortent dans la rue, sur le pavé glissant de sang. José Antonio López Regidor, trente ans, reçoit une balle à bout portant juste au moment où, ayant réussi à se jucher sur la croupe du cheval d'un mamelouk, il lui plantait sou poignard dans le cœur. D'autres tombent aussi, et parmi eux Andréz Fernández y Suárez, comptable à la Compagnie royale de La Havanne, âgé de soixante-deux ans, Valerio García Lázaro, vingt et un ans, Juan Antonio Pérez Bohorques, vingt ans, palefrenier aux Gardes du Corps Royales, et Antonia Fayloa Fernández, une habitante de la rue de la Abada. Le noble du Guipúzcoa José Manuel de Barrenechea y Lapaza, de passage à Madrid, qui est sorti ce matin de son auberge en entendant le tumulte avec une canne-épée, deux pistolets de duel à la ceinture et six cigares de La Havanne dans une poche de sa redingote, reçoit un coup de sabre qui lui fend la clavicule gauche jusqu'à la poitrine. A quelques pas de là, au coin de l'hôtel des Postes et de la rue Carretas, les petits José de Cerro, dix ans, qui va pieds nus, et José Cristóbal García, douze ans, résistent à coups de pierres à un dragon de la Garde impériale avant de mourir sous son sabre. Pendant ce temps, le prêtre don Ignacio Hernández, épouvanté par tout ce qu'il voit, a ouvert le couteau qu'il portait dans sa poche. Les pans de sa soutane retroussés jusqu'à la taille, il bataille de pied ferme au milieu des chevaux, avec ses paroissiens de Fuencarral.“

—  Arturo Pérez-Reverte écrivain espagnol 1951

Un jour de colère, 2008

Paulo Coelho photo
Anaïs Nin photo

„Hugo et moi sommes allés dans un autre bordel, où les femmes étaient plus laides que celles du 32, rue Blondel. La pièce était couverte de miroirs. Les femmes se déplaçaient comme un troupeau d'animaux passifs, deux par deux, en se dandinant, sur la musique du phonographe. Je m'étais fait beaucoup d'idées avant de venir. Je n'arrivais pas à croire à la laideur de ces femmes lorsqu'elles sont entrées. Dans mon esprit, la danse de femmes nues était encore un spectacle plein de beauté et de volupté. En voyant tous ces seins tombant avec leurs gros mamelons marron comme du cuir, en voyant ces jambes bleuâtres, ces ventres proéminents, des sourires où il manquait des dents et ces amas de chair brute tournoyant passivement, tels des chevaux de bois sur un manège, j'ai perdu toute sensibilité […]. Les poses monotones se succédaient et, de temps à autre, sans le moindre signe de désir, les femmes s'embrassaient entre elles sans passion, asexuées. Hanches, fesses rebondies, mystérieuse toison sombre entre les jambes — tout cela exposé aux regards avec si peu de sens qu'il nous a fallu deux jours, à Hugo et à moi, pour dissocier mon corps, mes jambes, mes seins de ce troupeau d'animaux remuants. Ce que j'aimerais, c'est me joindre à elles un soir, marcher, nue, au milieu d'elles dans la pièce, regarder les hommes et les femmes assis là et observer leurs réactions au moment où j'apparais, moi, l'intruse.“

—  Anaïs Nin écrivain américaine 1903 - 1977

Henry et June — Les cahiers secrets, 1986

Hippolyte Taine photo

Help us translate English quotes

Discover interesting quotes and translate them.

Start translating
Gilbert Keith Chesterton photo
George Gordon Byron photo
Coluche photo

„Mon frère a eu un accident de cheval. Ça lui a collé des coliques frénétiques.“

—  Coluche humoriste et comédien français 1944 - 1986

Music-hall, Le clochard analphabète

Xénophane photo
André Breton photo
Jérôme Garcin photo
Johann Gottfried von Herder photo
Virgile photo

„Quoi qu'il en soit, je crains les Danaens même quand ils portent des offrandes.“

—  Virgile, Énéide

la
Laocoon avertissant les Troyens de se méfier du cheval de bois laissé par les Achéens. « Timeo Danaos et dona ferentes » est devenu un proverbe. Voyez sur Wikipédia Timeo Danaos et dona ferentes .
L'Énéide
Original: (la) Quicquid est, timeo Danaos et dona ferentes.

Josette Abondio photo

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“