Citations sur la distance

Une collection de citations sur le thème de distance, bien-être, tout, pluie.

Meilleures citations sur la distance

Madame du Deffand photo

Toutes citations sur la distance

Un total de filtre 68 citations:

Terry Pratchett photo
Richard Feynman photo

„Si, dans un cataclysme, toute notre connaissance scientifique devait être détruite et qu'une seule phrase passe aux générations futures, quelle affirmation contiendrait le maximum d'informations dans le minimum de mots? Je pense que c'est l'hypothèse atomique (ou le fait atomique, ou tout autre nom que vous voudrez lui donner) que toutes les choses sont faites d'atomes - petites particules qui se déplacent en mouvement perpétuel, s'attirant mutuellement à petite distance les unes les autres et se repoussant lorsque l'on veut les faire se pénétrer. Dans cette seule phrase, vous verrez qu'il y a une énorme quantité d'information sur le monde, si on lui applique un peu d'imagination et de réflexion.“

—  Richard Feynman physicien américain 1918 - 1988

If, in some cataclysm, all of scientific knowledge were to be destroyed, and only one sentence passed on to the next generations of creatures, what statement would contain the most information in the fewest words? I believe it is the atomic hypothesis (or the atomic fact, or whatever you wish to call it) that all things are made of atoms little particles that move around in perpetual motion, attracting each other when they are a little distance apart, but repelling upon being squeezed into one another. In that one sentence, you will see, there is an enormous amount of information about the world, if just a little imagination and thinking are applied.
en

Arthur C. Clarke photo

„Sur la Lune, bien sûr, la distance ne fait pas disparaitre les détails… il n'existe rien de semblable à cette vapeur presque imperceptible qui adoucit et parfois transforme toutes choses lointaines sur la Terre.“

—  Arthur C. Clarke écrivain de science-fiction, écrivain scientifique, futurologue, présentateur télé, explorateur sous-marin et inventeur… 1917 - 2008

Citations de ses nouvelles, La sentinelle, 1951

Honoré de Balzac photo
Octave Gréard photo
Elias Canetti photo

„Toutes les distances que les hommes ont créées autour d’eux sont dictées par cette phobie du contact.“

—  Elias Canetti écrivain britannique germanophone 1905 - 1994

Masse et Puissance

François Mitterrand photo
Jacques Bainville photo
Jean-Pierre Luminet photo
Albert Einstein photo

„Le monde de la matière agglomérée dans un espace fini s’appauvrirait systématiquement peu à peu. Pour échapper à ces conséquences, Seeliger a modifié la loi de Newton en supposant que, pour de grandes distances, l'attraction de deux masses décroît plus vite que suivant la loi de l'inverse carré de la distance. On obtient ainsi le résultat que la densité moyenne de la matière peut être constante partout jusqu'à l'infini.“

—  Albert Einstein physicien allemand 1879 - 1955

La théorie de Newton exige que l'univers ait une sorte de centre, où la densité des étoiles est maximum, et que cette densité diminue au fur et à mesure qu'on avance du centre vers l'extérieur. On n'arrive à se libérer des difficultés décrites qu'au prix d'une modification et d'une complication de la loi de Newton , qui ne sont fondées ni sur l'expérience ni sur la théorie.
de
La relativité, 1956

Hunter S. Thompson photo
Léon Bloy photo
José Ortega y Gasset photo

„Chaque chose nous impose tacitement une distance spécifique et une perspective déterminée. Qui veut voir l'univers comme il est doit accepter cette loi de courtoisie cosmique.“

—  José Ortega y Gasset philosophe, sociologue, essayiste, homme de presse et homme politique espagnol 1883 - 1955

Le Spectateur ('), 1916-1936

Antonin Artaud photo

„J'ai pour me guérir du jugement des autres toute la distance qui me sépare de moi.“

—  Antonin Artaud écrivain et poète français 1896 - 1948

Correspondance avec Jacques Rivière, 1924

René Crevel photo
Jean-Pierre Luminet photo
Roberto Saviano photo
Jared Diamond photo
Francis Scott Fitzgerald photo
Jean-Claude Rodet photo
Pétrarque photo
Charles-Augustin Sainte-Beuve photo
Jacques Bainville photo

„(…) Maintenant, le pouvoir revendique sa propre disparition. On voit un ancien président de la République [Valéry Giscard d’Estaing] écrire qu’il a souffert d’être séparé de ses concitoyens. C’est-à-dire qu’il ne supportait pas sa fonction. Ce même président avait pris la manie de s’adresser, à la télévision, à ceux qu’il gouvernait au singulier… : "Madame, Mademoiselle, Monsieur"; pour moi, c’est le comble. […] Il laisse entendre qu’il est mon président, à moi qui l’écoute. Il n’est pas mon président, il n’est le président de personne en particulier, il est le président de la République française, de la nation française. En détruisant la mise à distance symbolique du pouvoir, il commettait une faute grave contre le véritable fondement de la démocratie, qui repose sur la représentation, sur une mise en scène. La mise en scène est une mise à distance, et une mise en miroir qui permet la respiration, qui permet aux individus et aux groupes de se trouver, de se constituer en se séparant de leur propre image. Alors que la prétendue convivialité, déthéâtralisée, déritualisée, casse l’humain, détruit les individus en les laissant seuls face au néant. Démerde-toi, drogue-toi, suicide-toi, c’est ton affaire, il y aura des garagistes qui répareront si c’est réparable, et des flics si besoin est.“

—  Pierre Legendre 1930

Entretiens

Roland Barthes photo
Khalil Gibran photo
André Breton photo
Simone Weil photo
Fred Vargas photo
Frédéric Kuhlmann photo
Simone Weil photo

„Aimer purement, c'est consentir à la distance, c'est adorer la distance entre soi et ce qu'on aime.“

—  Simone Weil philosophe française 1909 - 1943

La Pesanteur et la Grâce, 1947

André Breton photo
Marc Dugain photo
Andrea Camilleri photo

„Le ciel s'était couvert et il faisait si sombre qu'on ne voyait qu'un putain de que dalle à un pas de distance.“

—  Andrea Camilleri écrivain italien 1925 - 2019

Le Tour de la bouée, 2003

Rémi Brague photo

„Il est en tout cas salutaire de se rappeler l'humilité de ses origines [l'Europe]. Non pour mesurer avec satisfaction la distance parcourue. Mais pour savoir à quoi et à qui on doit d'avoir accompli ces progrès. Il existe un devoir de réminiscence. Il est bon aussi de rappeler d'ou l'Europe a tiré les sucs nourriciers dont elle s'est engraissée. La réponse est simple : elle les a pris en dehors d'elle. Elle les a empruntés au monde gréco-romain qui l'a précédée, puis au monde de culture arabe qui s'est développé en parallèle avec elle, enfin au monde byzantin. C'est du monde arabe, en particulier, que sont venus les textes arabes d'Aristote, de Galien, et de bien d'autres, qui, traduits en latin, ont nourri la Renaissance du [XII]. C'est du monde byzantin que vinrent les originaux de ces mêmes textes, qui en permirent une étude plus précise et alimentèrent la floraison scholastique du [XIII]. Que serait Thomas d'Aquin s'il n'avait trouvé en Averroès un adversaire à sa mesure? Que serait Duns Scott s'il n'avait trouvé en Avicenne, pour reprendre la formule de Gilson, un « point de départ »? Et bien des textes dont l'Europe s'est nourrie lui sont venues par l'intermédiaire des traducteurs juifs. L'Europe doit ainsi prendre conscience de l'immensité de la dette culturelle qu'elle a envers ces truchements (c'est d'ailleurs un mot arabe…) : envers les Juifs, en dehors d'elle comme en son intérieur, ainsi qu'envers le monde de culture arabe, chrétiens comme musulmans.“

—  Rémi Brague philosophe français 1947

Au moyen du Moyen Age : Philosophies médiévales en chrétienté, judaïsme et islam, 2006

Henning Mankell photo
Fabrice Hadjadj photo
Jacques Ellul photo
Mario Vargas Llosa photo
Antoine Prost photo
Émile Faguet photo
Ernst Jünger photo
Friedrich Nietzsche photo
Robert Darnton photo
Michel Onfray photo

„Le langage, loin de combler l'abîme qui sépare les êtres, creuse la distance, il met en évidence la solitude et l’impossibilité de communiquer.“

—  Michel Onfray philosophe français 1959

L'Art de jouir — Pour un matérialisme hédoniste, 1991

Jacques Ellul photo
Fedor Dostoïevski photo
Loïc Decrauze photo
André Breton photo
Martin Heidegger photo
Manon Roland photo
Brice Lalonde photo
Fabius de Champville photo
Michel Foucault photo

„Il ne s'agit pas d'une exclusion, il s'agit d'une quarantaine. Il ne s'agit pas de chasser, il s'agit au contraire d'établir, de fixer, de donner son lieu, d'assigner des places, de définir des présences, et des présences quadrillées. Non pas rejet, mais inclusion. Vous voyez qu'il ne s'agit pas non plus d'une sorte de partage massif entre deux types, deux groupes de population : celle qui est pure et celle qui est impure, celle qui a la lèpre et celle qui ne l'a pas. Il s'agit, au contraire, d'une série de différences fines et constamment observées entre les individus qui sont malades et ceux qui ne le sont pas. Individualisation, par conséquent, division et subdivision du pouvoir, qui arrive jusqu'à rejoindre le grain fin de l'individualité. Nous sommes très loin, par conséquent, du partage massif et grouillant, caractérisant l'exclusion du lépreux. Vous voyez également qu'il ne s'agit aucunement de cette espèce de mise à distance, de rupture de contact, de marginalisation. Il s'agit, au contraire, d'une observation proche et méticuleuse. Alors que la lèpre appelle la distance, la peste, elle, implique une sorte d'approximation de plus en plus fine du pouvoir par rapport aux individus, une observation de plus en plus constante, de plus en plus insistante. Il ne s'agit pas non plus d'une sorte de grand rite de purification comme dans la lèpre; il s'agit, avec la peste, d'une tentative pour maximaliser la santé, la vie, la longévité, la force des individus.“

—  Michel Foucault philosophe français 1926 - 1984

Les Anormaux — Cours au Collège de France, 1974-1975, Cours du 15 janvier 1975

Douglas Adams photo
Michel Foucault photo

„L'exclusion de la lèpre, c'était une pratique sociale qui comportait d'abord un partage rigoureux, une mise à distance, une règle de non-contact entre un individu (ou un groupe d'individus) et un autre. C'était, d'autre part, le rejet de ces individus dans un monde extérieur, confus, au-delà des murs de la ville, au-delà des limites de la communauté. Constitution, par conséquent, de deux masses étrangères l'une à l'autre. Et celle qui était rejetée, était rejetée au sens strict dans les ténèbres extérieures. Enfin, troisièmement, cette exclusion du lépreux impliquait la disqualification — peut-être pas exactement morale, mais en tout cas juridique et politique — des individus ainsi exclus et chassés. Ils entraient dans la mort, et vous savez que l'exclusion du lépreux s'accompagnait régulièrement d'une sorte de cérémonie funèbre, au cours de laquelle on déclarait morts (et, par conséquent, leurs biens transmissibles) les individus qui étaient déclarés lépreux, et qui allaient partir vers ce monde extérieur et étranger. Bref, c'était en effet des pratiques d'exclusion, des pratiques de rejet, des pratiques de « marginalisation », comme nous dirions maintenant. Or, c'est sous cette forme-là qu'on décrit, et je crois encore actuellement, la manière dont le pouvoir s'exerce sur les fous, sur les malades, sur les criminels, sur les déviants, sur les enfants, sur les pauvres.“

—  Michel Foucault philosophe français 1926 - 1984

Les Anormaux — Cours au Collège de France, 1974-1975, Cours du 15 janvier 1975

Henry de Monfreid photo
Stendhal photo

„Les Russes copient les moeurs françaises, mais toujours à cinquante ans de distance.“

—  Stendhal, livre Le Rouge et le Noir

Le Rouge et le Noir (The Red and the Black) (1830)

Honoré de Balzac photo
Henri Peña-Ruiz photo
Sophocle photo
Denis Diderot photo
Marc Lavoine photo