Citations sur l'intelligence

Une collection de citations sur le thème de intelligence, tout, pluie, bien-être.

Meilleures citations sur l'intelligence

Augustin d'Hippone photo

„Crois et tu comprendras; la foi précède, l'intelligence suit.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Citations rapportées de saint Augustin

Victor Hugo photo

„Les maîtres d'écoles sont des jardiniers en intelligences humaines.“

—  Victor Hugo écrivain français 1802 - 1885

Poésie

Albert Camus photo
Frank Herbert photo

„Là où il n'y a pas intelligence, il ne saurait y avoir stupidité.“

—  Frank Herbert, livre La Ruche d'Hellstrom

La Ruche d'Hellstrom, 1973

Bernard Stiegler photo

„L'intelligence collective est devenue la principale valeur économique.“

—  Bernard Stiegler philosophe français 1952

Bernard Stiegler préconise un changement majeur de paradigme.
Autres citations

Romain Rolland photo

„Le théâtre doit être une lumière pour l'intelligence.“

—  Romain Rolland écrivain français 1866 - 1944

Le Théâtre du peuple, 1903

Joseph Heller photo

„Il faut de l'intelligence pour ne pas gagner d'argent.“

—  Joseph Heller écrivain américain 1923 - 1999

, 1961

Henry de Montherlant photo

„L’odeur est l’intelligence des fleurs.“

—  Henry de Montherlant romancier, essayiste, auteur dramatique et académicien français 1895 - 1972

Reprise de la citation originelle : [Les dahlias sont sans odeur, et l’odeur est l’intelligence des fleurs] .
Carnets 1934-1944

Loïc Decrauze photo

„L’intelligence est bien le vrai breuvage de jouvence.“

—  Loïc Decrauze 1969

Micberth et les gros niqueurs, 1990

Loïc Decrauze photo

„Les techniques s'affinent, l'intelligence de l'homme n'évolue pas.“

—  Loïc Decrauze 1969

Les Boyaux de la Pomme à Guillaume, 1987

Toutes citations sur l'intelligence

Un total de filtre 186 citations:

Anténor Firmin photo
Charles Darwin photo
Pierre Bourgault photo
Andrea Pirlo photo
Boris Cyrulnik photo
Marguerite Yourcenar photo

„Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'œil intelligent sur soi-même : mes premières patries ont été des livres.“

—  Marguerite Yourcenar, livre Mémoires d'Hadrien

, 1951
Variante: Le véritable lieu de naissance est celui où l'on a porté pour la première fois un coup d'oeil intelligent sur soi-même: mes premières patries ont été des livres.
Source: Memoirs of Hadrian

Émile Durkheim photo
Honoré de Balzac photo

„Une année de travail sur l’intelligence artificielle est suffisante pour vous faire croire en Dieu.“

—  Alan Perlis informaticien américain 1922 - 1990

Intelligence artificielle

Joseph Joubert photo
Gabriele d'Annunzio photo
Howard Bloom photo
Jean Giono photo
Christian Bobin photo
Simone Weil photo
Jean Raspail photo

„C'est le paradoxe du totalitarisme moderne. C'est la clé de l'esclavage mental de l'humanité: l'individu est réduit à rien et opère comme la partie physique de ce qui est considérée comme un groupe d'une plus haute intelligence et agit sur la volonté de cette plus haute intelligence, dont il n'a pas idée des plans qu'elle a pour l'utiliser.“

—  Bella Dodd 1904 - 1969

This is the peculiar paradox of modern totalitarianism. This is the key to the mental enslavement of mankind: that the individual is made into nothing, that he operates as the physical part of what is considered a higher group intelligence and acts at the will of that higher intelligence, that he has no awareness of the plans the higher intelligence has for utilizing him.
en

Jacques Attali photo
Loïc Decrauze photo
Charles Pasqua photo
Octave Mirbeau photo
Robert Sheckley photo
Gabriele d'Annunzio photo
Philippe Alexandre photo

„La quasi-totalité de nos conflits sociaux tourne autour de cette incapacité à dialoguer de bonne foi et de bonne intelligence. Le gouvernement lui-même propose souvent le débat lorsque sa décision est déjà arrêtée.“

—  Philippe Alexandre 1932

À l'occasion de la décision du gouvernement français de raser les maisons en « zone noire » sur le littoral en Charente-Maritime et en Vendée à la suite de la tempête Xynthia
Le Bien public, 2007-2009, Société

Charles Péguy photo

„Un homme qui défend le français, le latin ou le grec, ou simplement l'intelligence est un homme perdu.“

—  Charles Péguy écrivain, poète et essayiste français 1873 - 1914

Victor-Marie, comte Hugo

Octave Gréard photo
Suzanne Curchod photo
Jacques Ellul photo
Henri Poincaré photo

„Le savant n’étudie pas la nature parce que cela est utile; il l’étudie parce qu’il y prend plaisir et il y prend plaisir parce qu’elle est belle. Si la nature n’était pas belle, elle ne vaudrait pas la peine d’être connue, la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue. Je ne parle pas ici, bien entendu, de cette beauté qui frappe les sens, de la beauté des qualités et des apparences; non que j’en fasse fi, loin de là, mais elle n’a rien à faire avec la science; je veux parler de cette beauté plus intime qui vient de l’ordre harmonieux des parties, et qu'une intelligence pure peut saisir.“

—  Henri Poincaré, livre Science et Méthode

Science et Méthode, 1908
Variante: Le savant n'étudie pas la nature parce que cela est utile; il l'étudie parce qu'il y prend plaisir et il y prend plaisir parce qu'elle est belle. Si la nature n'était pas belle, elle ne vaudrait pas la peine d'être connue, la vie ne vaudrait pas la peine d'être vécue. Je ne parle pas ici, bien entendu, de cette beauté qui frappe les sens, de la beauté des qualités et des apparences; non que j'en fasse fi, loin de là, mais elle n'a rien à faire avec la science; je veux parler de cette beauté plus intime qui vient de l'ordre harmonieux des parties, et qu'une intelligence pure peut saisir.

Edgar Allan Poe photo
Georg Christoph Lichtenberg photo

„Cet homme avait tant d'intelligence qu'il n'était presque plus bon à rien dans le monde.“

—  Georg Christoph Lichtenberg écrivain et physicien allemand 1742 - 1799

Aphorismes

André Breton photo
Élisabeth Vigée Le Brun photo
Terry Pratchett photo
Arthur Schopenhauer photo
Laurent Fignon photo
Arthur Schopenhauer photo
Antoine Bello photo
Octave Gréard photo
Edgar Allan Poe photo
Pierre Rabhi photo
Christian Huygens photo
Christian Bobin photo
Cédric Villani photo
Pierre Brossolette photo
Auguste Comte photo
Albert Jacquard photo
François Mitterrand photo
Anselme de Cantorbéry photo
Loïc Decrauze photo
Anselme de Cantorbéry photo
Karl Marx photo

„En fait, le caractère valeur des produits du travail ne s'établit fermement qu'une fois que ceux-ci sont pratiqués comme grandeurs de valeur. Or, ces grandeurs changent constamment, indépendamment de la volonté, des prévisions et des actes des gens qui échangent. Leur mouvement social propre a pour les échangistes la forme d'un mouvement de choses qu'ils ne contrôlent pas, mais dont ils subissent au contraire le contrôle. Il faut attendre un développement complet de la production marchande avant que l'expérience même fasse germer l'intelligence scientifique de la chose: on comprend alors que ces travaux privés, menés indépendamments par tous les côtés en tant que branches naturelles de la division sociale du travail sont réduits en permanence à leur mesure sociale proportionnelle, parce que la contingence et les oscillation constante des rapports dans lesquels s'échanges leurs produits le temps de travail socialement nécessaire régulatrice, au même titre que la loi de la pesanteur s'impose quand quelqu'un prend sa maison sur le coin de la figure. La détermination de la grandeur de valeur par le temps de travail est donc un secret caché sous la phénoménalité des mouvements des valeurs relatives des marchandises. En découvrant ce secret, on lève l'apparence d'une détermination purement aléatoire des grandeurs de valeurs des produits du travail, mais on ne supprime nullement leur forme de choses.“

—  Karl Marx philosophe, sociologue et économiste allemand 1818 - 1883

, 1867
Source: « Que penser d'une loi qui ne peut entrer en vigueur qu'à travers des révolutions périodiques ? C'est précisément une loi naturelle qui repose sur l'inconscience des parties prenantes» (Friedrich Engels, Umriss zu einer Kritker der Nationalökonmie, in Deutsh-Französische Jahrbücher, édités par Arnold Ruge et Karl Marx, Paris 1844)

Affaire Dreyfus photo
Pierre Desproges photo

„N'oublions pas que ce qui fait l'intelligence de l'homme, c'est pour beaucoup celle de ses mains.“

—  Françoise Dolto psychanalyste française 1908 - 1988

Citation rapportée

Alexis Carrel photo
Alain de Benoist photo

„L'intelligence met déjà à l'écart. Mais si la sensibilité s'y ajoute, alors là, c'est la solitude complète.“

—  Alain de Benoist, livre Comment peut-on être païen ?

Livres, Comment peut-on être païen ?, 1981, Dernière Année. Notes pour conclure le siècle http://books.google.fr/books?id=LI5vx9Mdgb4C&printsec=frontcover&source=gbs_navlinks_s#v=onepage&q=&f=false, 2001

Simone Weil photo
Jean-Marie Le Pen photo

„Je suis un sceptique. Je ne veux pas qu'on me fasse prendre des vessies pour des lanternes. Je ne veux pas qu'on m'impose de croire à quoi que ce soit. Et j'essaye d'appliquer mon intelligence et mon expérience aux jugements sur les éléments en ma possession. Quand on me dit qu'un avion a percuté le Pentagone et qu'on ne trouve ni sièges, ni réacteurs, ni queue, ni roues, ni rien, je me dis quand même que c'est un avion fantôme! Quand on me dit qu'il y avait trois mille morts dans la "tour infernale", et qu'on n'a trouvé que trois cents cadavres, je me dis qu'il en manque deux mille sept cents… Mais je sais qu'il est tout à fait dangereux de dire ça (…)“

—  Jean-Marie Le Pen homme politique français 1928

fr
A une question d'un journaliste lui demandant sa lecture du 11 septembre.
Autres citations
Variante: Je suis un sceptique. Je ne veux pas qu'on me fasse prendre des vessies pour des lanternes. Je ne veux pas qu'on m'impose de croire à quoi que ce soit. Et j'essaye d'appliquer mon intelligence et mon expérience aux jugements sur les éléments en ma possession. Quand on me dit qu'un avion a percuté le Pentagone et qu'on ne trouve ni sièges, ni réacteurs, ni queue, ni roues, ni rien, je me dis quand même que c'est un avion fantôme! Quand on me dit qu'il y avait trois mille morts dans la "tour infernale", et qu'on n'a trouvé que trois cents cadavres, je me dis qu'il en manque deux mille sept cents… Mais je sais qu'il est tout à fait dangereux de dire ça

Paul Lafargue photo
Renaud Camus photo
Michel Chasles photo
Maxime Rodinson photo

„Mahomet (en arabe Muhammad) est, parmi les fondateurs des grandes religions universalistes, celui que nous connaissons le mieux […]. Homme génial, issu d'une société en marge des grandes civilisations de l'époque, il sut forger une synthèse idéologique impressionnante, capable de séduire d'abord son pays natal, puis de s'imposer dans une vaste zone du globe. Il sut aussi employer des dons remarquables de chef politique et militaire à acquérir le contrôle de l'Arabie. Mystique (incomplet), profondément religieux, mais non pas pur homme de sainteté comme le Christ et le Bouddha, les faiblesses humaines de cette impressionnante personnalité ne font que rendre sa biographie plus attachante. […] Si le développement postérieur de l'islam est dû aux circonstances (pour ceux qui n'y voient pas la main de Dieu), une part importante de son succès vient néanmoins du génie de Muhammad. On peut le créditer d'une grande intelligence, d'une habileté et d'une ténacité remarquables, d'un sens très fin des hommes et des situations. […] Il faut tenir compte des mœurs du temps et de son pays pour juger certains de ses actes, atroces ou quelque peu hypocrites […]. Il montra, en bien des cas, de la clémence, de la longanimité, de la largeur de vues et fut souvent exigeant envers lui-même. Ses lois furent sages, libérales (notamment vis-à-vis des femmes), progressives par rapport à son milieu.“

—  Maxime Rodinson historien marxiste français spécialiste de l'islam 1915 - 2004

Maxence Caron photo
Charles-Augustin Sainte-Beuve photo
Philippe Meirieu photo
Bertrand Laverdure photo

„L'intelligence a une odeur particulière. Quand on la rencontre, peu importe l'âge, elle cherche a démasquer tout ce qu'elle perçoit.“

—  Bertrand Laverdure journaliste, poète et écrivain canadien 1967

Gomme de xanthane, 2006

Augustin d'Hippone photo

„Pourquoi cette puissance naturelle de l'homme sur ces êtres créés? Cette puissance lui appartient depuis qu'il a été fait a l'image de Dieu Et dans quelle partie de son être cette image de Dieu a-t-elle été imprimée? Dans son intelligence, dans son âme, dans l'homme intérieur, là où il peut comprendre la vérité, discerner la justice de l'injustice, connaitre celui qui l'a fait, comprendre et louer son Créateur; cette intelligence est le partage de l'âme prudente et sage.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Quare hæc est naturalis potestas hominis in ista ? Quia homo ex eo habet potestatem, ex quo factus est ad imaginem Dei. Ubi autem factus est ad imaginem Dei? In intellectu, in mente, in interiore homine, in eo quod intelligit veritatem, dijudicat justitiam et injustitiam, novit a quo factus est, potest intelligere creatorem suum, laudare creatorem suum. Habet hanc intelligentiam, qui habet prudentiam.
la
Citations de saint Augustin, Traités sur l'épitre de Saint-Jean aux Parthes

François Mitterrand photo
Mohandas Karamchand Gandhi photo
Charles Seignobos photo
Antoine Bello photo
Jules Michelet photo
Maharishi Mahesh Yogi photo

„Il est possible à tout homme d'aller profondément à l'intérieur et de saturer sa conscience avec le bonheur intérieur, cette intelligence illimitée, qui demeure à la source de la pensée.“

—  Maharishi Mahesh Yogi 1917 - 2008

It is possible for every man to go deep within and saturate his conscious mind with inner happiness with that unlimited intelligence that dwells at the source of thought.
en

„Intrinsèquement, la force ne résoudra rien; mais la force au service de l'intelligence peut, à l'occasion, triompher de l'intelligence pure.“

—  Kenneth Bulmer écrivain britannique de science-fiction 1921 - 2005

La Cité folle, 1971

Germaine de Staël photo

„[…] l'existence de Mme de Staël est dans son entier comme un grand empire qu'elle est sans cesse occupée, non moins que cet autre conquérant, son contemporain et son oppresseur, à compléter et à augmenter. Mais ce n'est pas dans un sens matériel qu'elle s'agite; ce n'est pas une province après une province, un royaume après un autre, que son activité infatigable convoite et entasse : c'est dans l'ordre de l'esprit qu'elle s'épand sans cesse; c'est la multiplicité des idées élevées, des sentiments profonds, des relations enviables, qu'elle cherche à organiser en elle, autour d'elle. Oui, en ses années de vie entière et puissante, instinctivement et par l'effet d'une sympathie, d'une curiosité impétueuse, elle aspirait à une vaste cour, à un empire croissant d'intelligence et d'affection, où rien d'important ou de gracieux ne fût omis, où toutes les distinctions de talent, de naissance, de patriotisme, de beauté, eussent leur trône sous ses regards : comme une impératrice de la pensée, elle aimait à enserrer dans ses libres domaines tous les apanages. Quand Bonaparte la frappa, il en voulait confusément à cette rivalité qu'elle affectait sans s'en rendre compte elle-même.“

—  Germaine de Staël femme de lettres, romancière et essayiste française 1766 - 1817

Mai 1835
Portraits de Femmes, Charles-Augustin Sainte-Beuve, Gallimard, Folio Classique, 1998, 1844, 129, Madame de Staël, 2-07-039493-X
D'autres auteurs la concernant

Marie d'Agoult photo
Albert Einstein photo
Isaac Asimov photo
Victor Hugo photo
Guy de Maupassant photo
Loïc Decrauze photo
Marie d'Agoult photo

„Il était impossible que l'esprit sérieux, l'âme délicate, le caractère invinciblement porté à la droiture de Nélida ne fussent point froissés par ce qu'il y avait de faux dans cette société devenue la sienne. Mais la jeunesse est lente à se rendre compte de ses impressions et à les transformer en jugement. Il faut une force rare pour s'arracher au joug de la coutume. L'opinion établie semble tout naturellement l'opinion respectable, et les intelligences les plus fermes se défient d'elles-mêmes lorsqu'elles se sentent portées à franchir le cercle tracé par des mots aussi solennels que ceux de religion, de famille, d'honneur : mots trois fois saints, à l'abri desquels le monde a su placer les choses les moins dignes de vénération et de sacrifice. Aussi Nélida, surprise, incertaine, cherchait vainement à mettre d'accord ce qu'elle voyait et ce qu'elle entendait avec la voix intime de sa conscience. Tantôt, elle se sentait attirée par des grâces si nobles qu'elles semblaient presque des vertus; tantôt elle était repoussée par des hypocrisies grossières ou des maximes d'un égoïsme cynique. Les entretiens des jeunes filles avec lesquelles elle s'était liée n'étaient qu'un commentaire plus libre des conversations du couvent, et les fades galanteries des jeunes gens au bal blessaient sa simple fierté qui n'y trouvait rien à répondre. Un ennui insurmontable la gagnait, son cœur attristé se rouvrait au désir de la vie religieuse.“

—  Marie d'Agoult, livre Nélida

Roman, Nélida, 1866

Joseph Joubert photo