„La folie n'est que le refus d'accepter la réalité.“

Les Quatrièmes Demeures, 1969

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Raphaël Aloysius Lafferty photo
Raphaël Aloysius Lafferty51
écrivain américain 1914 - 2002

Citations similaires

Alain Juppé photo
Jacques Ellul photo

„Tout refus de travail, tout refus de participer à la technique dans notre société est un acte de déviance notoire. L'un des plus graves sans doute!“

—  Jacques Ellul professeur d'histoire du droit, sociologue et théologien protestant français 1912 - 1994

Déviances et déviants (dans notre société intolérante), 1992

Emil Cioran photo

„Le secret de l'Histoire, c'est le refus du salut.“

—  Emil Cioran philosophe et écrivain roumain, d'expression roumaine initialement, puis française 1911 - 1995

Cahiers, 1957-1972

René Char photo

„Le cendres du froid sont dans le feu qui chante le refus.“

—  René Char, livre Fureur et Mystère

Fureur et mystère, 1948, Feuillets d'Hypnos (1943-1944)

François de La Rochefoucauld photo
Nicolás Gómez Dávila photo
André Comte-Sponville photo
Sam Harris photo
Xavier Forneret photo

„La Folie, c'est la Mort avec des veines chaudes.“

—  Xavier Forneret écrivain, poète, dramaturge et journaliste français 1809 - 1884

Sans titre (1838)

Pierre Joseph François Bosquet photo
Alexandre Najjar photo

„La folie est très sous-estimée.“

—  Ken Bruen écrivain irlandais 1951

En effeuillant Baudelaire, 2007

Alfred Kubin photo
François de La Rochefoucauld photo

„Qui vit sans folie n'est pas si sage qu'il croit.“

—  François de La Rochefoucauld écrivain, moraliste et mémorialiste français 1613 - 1680

Andrew Coburn photo

„La folie, c'est quand l'esprit cherche à nous avaler.“

—  Andrew Coburn écrivain américain 1932 - 2018

La Voix du sang , 1997

Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles photo

„Ne vous permettez jamais que des folies qui vous feront grand plaisir.“

—  Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles femme de lettres et salonnière française 1647 - 1733

Ces mots n’apparaissent pas dans les Œuvres complètes ; ils doivent possiblement leur origine à une biographie du comte de Plélo, de 1876 : « La marquise de Lambert, dont Plélo fréquenta le salon, disait à son fils : "Mon enfant, ne vous permettez que les folies qui vous feront grand plaisir." » Mots cités encore par Friedrich Nietzsche dans Par-delà le bien et le mal (1886).
Attribution fausses ou douteuses

Avec