„Quand ce qui ne sent rien et ne se sent pas soi-même, n'a ni désir ni amour, est mis au principe de l'organisation du monde, c'est le temps de la folie qui vient, car la folie a tout perdu sauf la raison.“

Du communisme au capitalisme. Théorie d'une catastrophe, 1990

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Michel Henry photo
Michel Henry34
philosophe français 1922 - 2002

Citations similaires

Gérard Garouste photo
Claude-Adrien Helvétius photo

„En anéantissant les désirs, on anéantit l'âme, & tout homme sans passion n'a en lui ni principe d'action, ni motif pour se mouvoir.“

—  Claude-Adrien Helvétius philosophe et poète français 1715 - 1771

A Treatise on Man: His Intellectual Faculties & His Education, Vol. I (1773)

André Gide photo
Max Stirner photo
Amanda Sthers photo
Renée Vivien photo
Léon Bloy photo

„[…] la folie des Croisades est ce qui a le plus honoré la raison humaine.“

—  Léon Bloy romancier et essayiste français 1846 - 1917

Roman, La Femme pauvre, 1897

Gaston Leroux photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Milan Kundera photo
Markus Zusak photo
Alexandre Dumas photo
Kurt Vonnegut photo
Charles-Augustin Sainte-Beuve photo
Antoine Lavoisier photo
Louis Aragon photo
Louis-Ferdinand Céline photo

„La vie dont nous parlons ne se confond donc pas avec l'objet d'un savoir scientifique, objet dont la connaissance serait réservée à ceux qui sont en possession de ce savoir et qui ont dû l'acquérir. Bien plutôt est-elle ce que tout le monde sait, étant cela même que nous sommes. Mais comment « tout le monde », c'est-à-dire chacun de nous en tant qu'il est un vivant, peut-il savoir ce qu'est la vie, sinon dans la mesure où la vie se sait elle-même et où ce savoir originel de soi constitue son essence propre ? Car la vie se sent et s'éprouve soi-même en sorte qu'il n'y a rien en elle qu'elle n'éprouve ni ne sente. Et cela parce que le fait de se sentir soi-même est justement ce qui fait d'elle la vie. Ainsi tout ce qui porte en soi cette propriété merveilleuse de se sentir soi-même est-il vivant, tandis que tout ce qui s'en trouve dépourvu n'est que de la mort. La pierre, par exemple, ne s'éprouve pas soi-même, on dit que c'est une « chose .»“

—  Michel Henry philosophe français 1922 - 2002

La terre, la mer, les étoiles sont des choses. Les plantes, les arbres, les végétaux en général sont également des choses, à moins qu'on ne fasse apparaître en eux une sensibilité au sens transcendantal, c'est-à-dire cette capacité de s'éprouver soi-même et de se sentir soi-même qui ferait justement d'eux des vivants -- non plus au sens de la biologie mais au sens d'une vie véritable, laquelle est la vie phénoménologique absolue dont l'essence consiste dans le fait même de se sentir ou de s'éprouver soi-même et n'est rien d'autre --, ce que nous appellerons encore une subjectivité.
Livres sur la culture et la barbarie, La Barbarie, 1987

Annie Le Brun photo
William Shakespeare photo

Avec