Homère citations

Homère photo
6   0

Homère

Homérique redirige ici. Pour l'épithète, voir Épithète homérique.



Homère est réputé avoir été un aède de la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Il était simplement surnommé « le Poète » par les Anciens. Les deux premières œuvres de la littérature occidentale que sont l’Iliade et l’Odyssée lui sont attribuées.

Il est encore difficile d'établir aujourd'hui avec certitude si Homère a été un individu historique ou une identité construite, et s'il est bien l'auteur des deux célèbres épopées qui sont au fondement de la littérature occidentale. Cependant plusieurs villes ioniennes se disputaient l'origine de l'aède et la tradition l'individualisait en répétant qu'Homère était aveugle.

La place d'Homère dans la littérature grecque est tout à fait majeure puisqu'il représente à lui seul le genre épique à cette période : l’Iliade et l’Odyssée lui sont attribuées dès le VIe siècle av. J.-C., ainsi que deux poèmes comiques, la Batrachomyomachia et le Margitès, et les poèmes des Hymnes homériques. La langue homérique est une langue déjà archaïque au VIIIe siècle av. J.-C. et davantage encore au moment de la fixation du texte, au VIe siècle av. J.-C. : elle est associée à l'emploi de l'hexamètre dactylique.

Œuvres

Odyssée
Homère
Iliade
Homère

„Nous vivons à l'écart et les derniers des peuples, en cette mer des houles, si loin que nul mortel n'a commerce avec nous…“

—  Homère, Odyssée

Nausicaa la Phéacienne parlant de son peuple à Ulysse.
L'Odyssée

„Patience, mon cœur!“

—  Homère, Odyssée

Ulysse s'exhortant lui-même au calme en voyant les exactions des prétendants de Pénélope.
L'Odyssée

„Everything is more beautiful because we are doomed. You will never be more lovelier than you are now. We will never be here again.“

—  Homér, Iliade

Variante: Any moment might be our last. Everything is more beautiful because we're doomed. You will never be lovelier than you are now. We will never be here again.
Source: The Iliad

„And fate? No one alive has ever escaped it,
neither brave man nor coward, I tell you—
it's born with us the day that we are born.“

—  Homér, Iliade

VI. 488–489 (tr. Robert Fagles).
Iliad (c. 750 BC)
Original: (el) Μοῖραν δ' οὔ τινά φημι πεφυγμένον ἔμμεναι ἀνδρῶν,
οὐ κακὸν οὐδὲ μὲν ἐσθλόν, ἐπὴν τὰ πρῶτα γένηται.

„On valour's side the odds of combat lie,
The brave live glorious, or lamented die;
The wretch who trembles in the field of fame,
Meets death, and worse than death, eternal shame.“

—  Homér, Iliade

XV. 563–564 (tr. Alexander Pope).
Iliad (c. 750 BC)
Original: (el) Αἰδομένων δ' ἀνδρῶν πλέονες σόοι ἠὲ πέφανται·
φευγόντων δ' οὔτ' ἂρ κλέος ὄρνυται οὔτέ τις ἀλκή.

„Few sons, indeed, are like their fathers.
Generally they are worse; but just a few are better.“

—  Homér, Odyssée

II. 276–277 (tr. E. V. Rieu).
Odyssey (c. 725 BC)
Original: (el) Παῦροι γάρ τοι παῖδες ὁμοῖοι πατρὶ πέλονται,
οἱ πλέονες κακίους, παῦροι δέ τε πατρὸς ἀρείους.
Source: The Odyssey

„Of all that breathes and crawls across the earth,
our mother earth breeds nothing feebler than a man.“

—  Homér, Iliade

XVIII. 130–131 (tr. Robert Fagles). Cf. Iliad, XVII. 446–447.
Samuel Butler's translation:
: Man is the vainest of all creatures that have their being upon earth.
Robert Fitzgerald's translation:
: Of mortal creatures, all that breathe and move,
earth bears none frailer than mankind.
Odyssey (c. 725 BC)
Original: (el) Οὐδὲν ἀκιδνότερον γαῖα τρέφει ἀνθρώποιο
πάντων, ὅσσα τε γαῖαν ἔπι πνείει τε καὶ ἕρπει.
Variante: Of all creatures that breathe and move upon the earth, nothing is bred that is weaker than man.
Source: The Iliad

„No shame in running,
fleeing disaster, even in pitch darkness.
Better to flee from death than feel its grip.“

—  Homér, Iliade

XIV. 80–81 (tr. Robert Fagles).
Richmond Lattimore's translation:
: There is no shame in running, even by night, from disaster.
The man does better who runs from disaster than he who is caught by it.
Iliad (c. 750 BC)
Original: (el) Οὐ γάρ τις νέμεσις φυγέειν κακόν, οὐδ' ἀνὰ νύκτα.
βέλτερον ὃς φεύγων προφύγῃ κακὸν ἠὲ ἁλώῃ.

„And empty words are evil.“

—  Homér, Odyssée

Source: The Odyssey

„A physician is worth more than several other men put together, for he can cut out arrows and spread healing herbs.“

—  Homér, Iliade

XI. 514–515 (tr. Samuel Butler).
Iliad (c. 750 BC)
Original: (el) Ἰητρὸς γὰρ ἀνὴρ πολλῶν ἀντάξιος ἄλλων
ἰούς τ' ἐκτάμνειν ἐπί τ' ἤπια φάρμακα πάσσειν.

Auteurs similaires

Ménandre photo
Ménandre14
auteur de théâtre grec antique
Platon photo
Platon16
philosophe grec antique
John Milton photo
John Milton5
poète, essayiste et pamphlétaire anglais
Plaute photo
Plaute22
poète comique, acteur, chef de troupe théâtrale et auteur d…
Guillaume Apollinaire photo
Guillaume Apollinaire33
poète français
Jacques Prévert photo
Jacques Prévert20
poète et scénariste français
Bertolt Brecht photo
Bertolt Brecht3
dramaturge, metteur en scène, critique théâtral et poète al…
Virgile photo
Virgile8
poète latin
Aristote photo
Aristote25
philosophe grec
Arthur Rimbaud photo
Arthur Rimbaud64
poète français
Anniversaires aujourd'hui
Ibn Khaldoun photo
Ibn Khaldoun7
philosophe, sociologue, historiographe et historien islamiq… 1332 - 1406
Gracchus Babeuf photo
Gracchus Babeuf23
homme politique et révolutionnaire français 1760 - 1797
Philip Kotler photo
Philip Kotler1
théoricien américain du marketing 1931
Louis-Ferdinand Céline photo
Louis-Ferdinand Céline68
écrivain et médecin français 1894 - 1961
Un autre 59 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Ménandre photo
Ménandre14
auteur de théâtre grec antique
Platon photo
Platon16
philosophe grec antique
John Milton photo
John Milton5
poète, essayiste et pamphlétaire anglais
Plaute photo
Plaute22
poète comique, acteur, chef de troupe théâtrale et auteur d…
Guillaume Apollinaire photo
Guillaume Apollinaire33
poète français