Citations sur crise

Une collection de citations sur le thème de crise, bien-être, pluie, tout.

Un total de filtre 102 citations:

Annie Le Brun photo
François Mitterrand photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Moshe Lewin photo
Philippe Alexandre photo

„Cette crise (…) met à jour régulièrement les délires du capitalisme. La planète finance vient d'être ébranlée par ce qui sera sans doute le plus énorme scandale depuis un siècle.“

—  Philippe Alexandre 1932

Concernant la crise des CDS en 2008 et l'escroquerie financière de Bernard Madoff portant sur près de 50 milliards de dollars sur un système de type chaîne de Ponzi.
Le Bien public, 2007-2009, Économie

Éric Faye photo
Bernard Maris photo
Raphaël Aloysius Lafferty photo

„Une crise ne se surmonte que grâce à l'intervention déterminante d'un seul individu.“

—  Raphaël Aloysius Lafferty écrivain américain 1914 - 2002

, 1968

Valéry Giscard d'Estaing photo

„Françaises, Français, il y a sept ans, le peuple français me confiait la destinée de notre pays. Cela était un grand honneur pour moi de le diriger dans un monde difficile, dangereux, aux prises avec une crise économique, sociale et morale sans précédent depuis cinquante ans. Vous m'aviez donné en garde les biens les plus précieux de la collectivité nationale : la paix, la liberté et nos institutions. J'en ai été le gardien, et à l'heure où je m'en vais, ils vous sont restitués intactes. […] Après-demain, je quitterai l'Élysée. Je viens ce soir vous dire très simplement « au revoir ». […] Pendant sept ans, la France a vécu en paix, sans souffrir de secousses intérieures graves, ni politiques, ni sociales; toutes les élections ont eu lieu à leurs dates normales; la France est restée le pays de toutes les libertés : le déroulement de l'élection présidentielle vient d'en apporter la preuve. […] Chaque fois que nos forces ont eu à intervenir à l'extérieur, elle l'ont fait avec succès. Si notre pays n'a pas connu toute la prospérité que je voulais pour lui, nous avons maintenu pendant sept ans la solidité du franc, limité le déficit budgétaire, rétabli l'équilibre de la sécurité sociale, et sauvé ainsi nos régimes sociaux. […] En ce jour qui marque pour beaucoup le terme de grandes espérances, je sais que vous êtes nombreux à partager mon émotion. […] Et dans ces temps difficiles, où le mal rôde et frappe dans le monde, je souhaite que la Providence veille sur la France, pour son bonheur, pour son bien et pour sa grandeur. Au revoir!“

—  Valéry Giscard d'Estaing 3e président de la cinquième République Française 1926

Allocution d'adieu de 1981

José Manuel Durão Barroso photo

„Nous vivons effectivement un moment historique. Le genre d'occasion où la crise remet en question toutes les certitudes et les esprits sont plus ouverts au changement. Ce sont des moments extraordinaires et qui n'arrivent pas tous les jours. Nous devons comprendre qu'il s'agit vraiment d'un de ces moments où il y a une plus grande plasticité qui fait que nous pouvons effectuer un vrai changement.“

—  José Manuel Durão Barroso homme politique portugais 1956

We are indeed living historic moments. The kind of occasion where the crisis calls in to question all certainties and minds are more open to change. These are very special moments and they are not happening everyday. We have to understand that it’s really one of those moments where there is some higher plasticity and then where we can make a real change
en
Crise financière et nouvel ordre mondial

Bruno Gollnisch photo
Maria-Antonietta Macciocchi photo
Jacques Cheminade photo
Karl Marx photo
Albert Einstein photo
Fabrice Hadjadj photo
Francesco Rosi photo
Ivan Illich photo
Randa Kassis photo
Jean Rohou photo

„La crise du sens et des valeurs, l'élargissement du public (surtout du côté d'une noblesse qui préfère la chasse et la guerre à la vie intellectuelle) et le désir de plaire entraînent aussi, à la fin du siècle, une réduction de la solennité d'une bonne partie des tragédies.“

—  Jean Rohou écrivain et universitaire breton 1934

Il est ici question du XVIème siècle.
La Tragédie classique, 1996, De la tragédie humaniste pour l'édification à la tragédie sado-masochiste pour le plaisir

Jean-Luc Mélenchon photo
Heinrich Himmler photo

„(…) bien entendu je ne puis placer une confession criminelle sur la table devant vous avec sa propre signature sur le document. Pour en avoir une image précise, vous devez examiner l'activité des maçons durant au moins deux cent ans sous le microscope. Après seulement pourrez-vous confirmer ceci: des maçons de haut-grade ont participé dans le renversement de chaque gouvernement. Ils ont eu la main dans chaque crise financière sévère qui ont conduit l'économie d'un pays au bord de l'abîme. Les maçons occupent les postes les plus importants de la vie économique et intellectuelle d'un pays et rassemblent d'autres maçons après eux. Les homme décisifs qui ont financé la première guerre mondiale contre nous étaient des maçons. La deuxième guerre mondiale trouve à nouveau la maçonnerie mondiale unie contre nous. Dans certains pays anglo-saxons, il est pratiquement impossible d'atteindre une position élevée dans l'industrie ou la politique si vous n'êtes pas maçon. N'y a-t-il pas là suffisamment de preuves (…)?“

—  Heinrich Himmler homme politique nazi et militaire allemand 1900 - 1945

(...) of course i can't put the criminal's confession on the table before you with his own signature to it. To get a clear picture you must examine the activities of the Masons in the last two centuries under the microscope. Then you can confirm this: leading Masons had a part in the overthrow of every governement: They had a hand in every severe financial crisis which has brought the economy of a country to the edge of the abyss. Masons occupy the important positions in the economic and intellectual life on a country and draw other Masons after them. The decisive men who waged the First World War against us were Masons. The Second World War again finds World Masonry united against us. In some Anglo-Saxon countries it's quite impossible to achieve any position in industry or politics unless you're a Mason. Arent't these proofs enough (...)?
en
Sur la Franc-maçonnerie

Jean Rohou photo
Hyman Minsky photo
Claude Fauriel photo
Tenzin Gyatso photo
Nicolas Dupont-Aignan photo
Nadine Morano photo

„Sarko, il a perdu les pédales depuis longtemps. La preuve, en juillet, on ne l'a pas entendu sur la crise grecque, il a préféré aller au Cap Nègre, sans réunir le bureau politique. Et, sur les migrants, pareil : il a préféré aller en Corse. Si ça continue, les gens vont finir par lui dire : 'Casse toi, pauv' con!“

—  Nadine Morano personnalité politique française 1963

La France, «pays judéo-chrétien de race blanche» septembre 2015, Commentaires et réactions de Nadine Morano pour ses propos sur "la France de race blanche"

Antoine Prost photo
Christian Estrosi photo
Éric Faye photo
Thomas Müller (personnalité politique) photo
Marc Dugain photo
Coluche photo

„Des déclarations politiques très importantes. Raymond Barre a déclaré : « la vraie crise va bientôt commencer.»“

—  Coluche humoriste et comédien français 1944 - 1986

Music-hall, Revue de presse

Paul Valéry photo
Jean-Bernard Pouy photo
Rosa Luxemburg photo
Yasmina Khadra photo

„Dans le ciel, où tant de romances s’étaient diluées jadis, un croissant de lune se mouche dans un nuage. Par-dessus le muret de la résidence, on peut voir les lumières de Jérusalem, avec ses minarets et le clocher de ses églises qu’écartèle désormais ce rempart sacrilège, misérable et laid, né de l’inconsistance des hommes et de leurs indécrottables vacheries. Et pourtant, malgré l’affront que lui fait le Mur de toutes les discordes, Jérusalem la défigurée ne se laisse pas abattre. Elle est toujours là, blottie entre la clémence de ses plaines et la rigueur du désert de Judée, puisant sa survivance aux sources de ses vocations éternelles auxquelles ni les rois de naguère ni les charlatans d’aujourd’hui n’auront accédé. Bien que cruellement excédée par les abus des uns et le martyre des autres, elle continue de garder la foi – ce soir plus que jamais. On dirait qu’elle se recueille au milieu de ses cierges, qu’elle recouvre toute la portée de ses prophéties maintenant que les hommes se préparent à dormir. Le silence se veut un havre de paix. La brise crisse dans les feuillages, chargée d’encens et de senteurs cosmiques. Il suffirait de prêter l’oreille pour percevoir le pouls des dieux, de tendre la main pour cueillir leur miséricorde, d’une présence d’esprit pour faire corps avec eux.
J’ai beaucoup aimé Jérusalem, adolescent. J’éprouvais le même frisson aussi bien devant le Dôme du Rocher qu’au pied du mur des Lamentations et je ne pouvais demeurer insensible à la quiétude émanant de la basilique du Saint-Sépulcre. Je passais d’un quartier à l’autre comme d’une fable ashkénaze à un conte bédouin, avec un bonheur égal, et je n’avais pas besoin d’être un objecteur de conscience pour retirer ma confiance aux théories des armes et aux prêches virulents. Je n’avais qu’à lever les yeux sur les façades alentour pour m’opposer à tout ce qui pouvait égratigner leur immuable majesté. Aujourd’hui encore, partagée entre un orgasme d’odalisque et sa retenue de sainte, Jérusalem a soif d’ivresse et de soupirants et vit très mal le chahut de ses rejetons, espérant contre vents et marées qu’une éclaircie délivre les mentalités de leur obscur tourment. Tour à tour Olympe et ghetto, égérie et concubine, temple et arène, elle souffre de ne pouvoir inspirer les poètes sans que les passions dégénèrent et, la mort dans l’âme, s’écaille au gré des humeurs comme s’émiettent ses prières dans le blasphème des canons…“

—  Yasmina Khadra écrivain algérien 1955

L’Attentat, 2005

François Mitterrand photo
Marc Ferro photo
Norman Gobbi photo
Oxmo Puccino photo
Pirmin Schwander photo
Alfred van der Smissen photo
Marguerite Yourcenar photo
Carlos Fuentes photo
Thucydide photo
Howard Bloom photo

„Entre 1929 et 1933, deux banques américaines sur cinq firent banqueroute - 10763 banques sur 24970 disparurent. Seules les banques d'une nation européenne survécurent intactes au crash du Creditanstalt. Cette nation était l'Italie, dirigée par le dictateur fachiste Benito Mussolini. Il donna l'impression que ses institutions financières étaient fortes et sans crainte de la crise. Il travailla sur l'émotion et la perception, comme clés de la croissance et de la récession (…) Le résultat? Si vous retiriez votre épargne dans la banque d'une nation tremblant de panique, telle que l'Autriche, l'Allemagne, l'Angleterre ou les États-Unis, vers quelle nation auriez-vous envoyé votre argent à l'abri? L'Italie.“

—  Howard Bloom 1943

Between 1929 and 1933, two out of every five american banks collapsed - 10763 out of 24970 banks went down (...) Only the banks of one European nation survived the Creditanstalt collapse intact. That nation was Italy led by a fascist dictator Benito Mussolini. He gave the impression that Italy's financial institutions stood strong and fearless in the storm. He worked the levers of emotion and perception, the keys to boom and crash (...) The result ? If you'd just pulled your savings out of a bank in a nation trembling with panic, such as Austria, Germany, England, or United States, to what nation would you send your money for safekeeping ? Italy.
en
(Animal behavior experts call that dominance cues).
Le génie de la bête : une révision radicale du capitalisme, 2010

Bruno Zuppiger photo
Abel Bonnard photo
Jean Rohou photo
Céline Amaudruz photo
Jean-Claude Juncker photo
Samuel Huntington photo
Jean-Claude Juncker photo
Frankétienne photo
Peter Dale Scott photo
Nicolas Hulot photo
Émile Jalley photo
Antoine Prost photo
Céline Amaudruz photo
Daniel Pennac photo
Toni Brunner photo
Jean Rohou photo
Michel Serres photo

„Nous vivons aujourd'hui une crise aiguë des langues. Jadis tenues pour trésors, elles tombent en mésestime, chacun saccage la sienne, comme on a fait de la terre.“

—  Michel Serres philosophe, historien des sciences et homme de lettres français 1930 - 2019

Les Cinq sens, 1985

Sergueï Brin photo

„Je préfère manager pendant une période de crise. Cela donne davantage de clarté aux besoins des clients et aux priorités que nous devons avoir.“

—  Sergueï Brin entrepreneur américain d'origine russe 1973

Interview à la mi-octobre 2008 à Associated Press

Slobodan Despot photo
Howard Zinn photo
Germaine Tillion photo
François Mitterrand photo
Adolphe Thiers photo
Esther Dang photo
Michel Chartrand photo

„Arrête de shaker tu vas me manquer, crisse.“

—  Michel Chartrand syncicaliste canadien 1916 - 2010

Michel Chartrand s'adressant à un policier le tenant en joue.

Pierre André de Suffren photo
Pirmin Schwander photo
Esther Dang photo

„Dans l'intention d'améliorer la situation économique, les gorbatchéviens ont mis l'économie elle-même en état de crise.“

—  Alexandre Zinoviev écrivain russe 1922 - 2006

Perestroïka et contre-perestroïka, 1991, La crise de l'économie

Maria-Antonietta Macciocchi photo

„En posant la question des intellectuels, Gramsci aborde un problème théorique que le marxisme n'avait jamais soulevé : l'intellectuel est défini comme le « représentant de l'hégémonie », « le fonctionnaire de la superstructure », « le commis du groupe dominant », celui qui assure le consensus idéologique (commandement + hégémonie) de la masse autour du groupe dirigeant, qui sert de charnière entre la superstructure et l'infrastructure. Le rôle que joue l'intellectuel, à un niveau aussi important, peut cependant être modifié dans le sens d'un renversement total, en s'inscrivant dans une configuration historique qui n'est plus traditionnelle, dans laquelle il trouve de quoi établir un nouveau rapport organique avec la classe révolutionnaire montante, le prolétariat, en l'occurrence : l'intellectuel se trouve « organiquement » contraint d'accomplir une gigantesque tâche historique révolutionnaire qui, en raison même de son adhésion, ne peut pas être différée plus longtemps, surtout dans les moments de crise de la superstructure. Le rapprochement que Gramsci opère entre la classe ouvrière et les intellectuels, en tant qu' « intellectuels organiques du prolétariat », constitue une révolution dans la pensée communiste puisqu'il renverse l'orientation que les partis communistes avaient donnée à cet énorme problème.“

—  Maria-Antonietta Macciocchi femme politique 1922 - 2007

Pour Gramsci

Bruno Gollnisch photo
Felix Kersten photo

„(…) bien entendu je ne puis placer une confession criminelle sur la table devant vous avec sa propre signature sur le document. Pour en avoir une image précise, vous devez examiner l'activité des maçons durant au moins deux cent ans sous le microscope. Après seulement pourrez-vous confirmer ceci: des maçons de haut-grade ont participé dans le renversement de chaque gouvernement. Ils ont eu la main dans chaque crise financière sévère qui ont conduit l'économie d'un pays au bord de l'abîme. Les maçons occupent les postes les plus importants de la vie économique et intellectuelle d'un pays et rassemblent d'autres maçons après eux. Les homme décisifs qui ont financé la première guerre mondiale contre nous étaient des maçons. La deuxième guerre mondiale trouve à nouveau la maçonnerie mondiale unie contre nous. Dans certains pays anglo-saxons, il est pratiquement impossible d'atteindre une position élevée dans l'industrie ou la politique si vous n'êtes pas maçon. N'y a-t-il pas là suffisamment de preuves (…)?“

—  Felix Kersten médecin allemand 1898 - 1960

(...) of course i can't put the criminal's confession on the table before you with his own signature to it. To get a clear picture you must examine the activities of the Masons in the last two centuries under the microscope. Then you can confirm this: leading Masons had a part in the overthrow of every governement: They had a hand in every severe financial crisis which has brought the economy of a country to the edge of the abyss. Masons occupy the important positions in the economic and intellectual life on a country and draw other Masons after them. The decisive men who waged the First World War against us were Masons. The Second World War again finds World Masonry united against us. In some Anglo-Saxon countries it's quite impossible to achieve any position in industry or politics unless you're a Mason. Arent't these proofs enough (...)?
en

Alfred Elton van Vogt photo
Emmanuel Todd photo
Simone de Beauvoir photo
Emmanuel Carrère photo
Georges Perec photo
Naomi Klein photo
Gustave Flaubert photo

„Des doutes succédaient à leurs emportements d'espoir. Après des crises de gaieté verbeuse, ils tombaient dans des silences profonds.“

—  Gustave Flaubert romancier et auteur dramatique français 1821 - 1880

L'éducation sentimentale

Sarah Schulman photo
Karl Marx photo
Émile Jalley photo
Ronald Reagan photo

„Dans cette crise actuelle, l’État n’est pas la solution à notre problème; l’État est le problème. De temps en temps nous avons été tentés de croire que la société est devenue trop complexe pour être contrôlée par la discipline de chacun, que le gouvernement par une élite était supérieur au gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Et bien, si personne parmi nous n’est capable de se gouverner lui-même, alors qui parmi nous a la capacité d’en gouverner un autre?“

—  Ronald Reagan 40e président des États-Unis 1911 - 2004

In this present crisis, government is not the solution to our problem; government is the problem. From time to time we've been tempted to believe that society has become too complex to be managed by self-rule, that government by an elite group is superior to government for, by, and of the people. Well, if no one among us is capable of governing himself, then who among us has the capacity to govern someone else?
en
Premier discours d'investiture de Ronald Reagan en tant que président des États-Unis, 20 janvier 1981
Sur le rôle de l'État fédéral

Jean-François Deniau photo