„On écorcha l'anguille encore vive et la peau se gonflait au vent. On mit le bardeau sur un gril de fer et, dans un feu de sarment, tout ça se mit à cuire; court-bouillon de fenouil et grillades. La jeune fille arrosait le poisson d'un huile minutieuse.“

—  Jean Giono

Le serpent d'étoiles, 1933

Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Jean Giono photo
Jean Giono47
écrivain français 1895 - 1970

Citations similaires

Muriel Barbery photo
Jonathan Littell photo
J. D. Salinger photo
Louis C.K. photo

„[Le poisson rouge de sa fille est mort] Ma fille est rentrée après l'école : « pourquoi il est mort, papa? » Aller! Qu'est-ce que je peux bien répondre à ça? « Pourquoi il est mort? » Parce que tout le monde s'en fout. C'est ça la raison. Parce que son entière existence n'avait aucune importance, c'est pour ça qu'il est mort. Il ne connaissait pas son nom et il ne t'aimais pas comme toi tu l'aimais.“

—  Louis C.K. acteur et humoriste américain 1967

And then my daughter comes home: « why did he die, daddy ? » Oh come on ! What am I gonna say ? « Why did he die ? » Because who gives a shit ! That's the reason. It's because it didn't matter that he was alive, that's why he's dead. He didn't know his name and he didn't love you back.
en
Oh My God (2013)

Alexandre Dumas photo
François Rabelais photo

„Nos jeûnes furent terribles et bien épouvantables, car le premier jour nous jeunâmes à bâtons rompus, le second à épées rabatues, le troisième à fer émoulu, le quatrième à feu et à sang.“

—  François Rabelais auteur français du 16e siècle 1494 - 1553

fr
Nos jeunes furent terribles et bien espouventables, car le premier jour nous jeunasmes à battons rompus, le second à espées rabattues, le tiers à fer esmoulu, le quart à feu et à sang.
La critique du jeûne apparait plusieurs fois dans l'œuvre de Rabelais. Voir également la désapprobation du carême au chapitre XXVIII du Cinquième Livre.
Œuvre, Cinquième Livre

Jean-Paul Sartre photo

„Alors, c'est ça l'enfer. Je n'aurais jamais cru… Vous vous rappelez : le soufre, le bûcher, le gril… Ah! quelle plaisanterie. Pas besoin de gril : l'enfer, c'est les Autres.“

—  Jean-Paul Sartre, Huis clos

Huis clos, suivi de Les mouches
Huis clos, 1944
Variante: Alors c'est ça l'enfer. Je ne l'aurais jamais cru… Vous vous rappelez : le souffre, le bûcher, le gril.. Ah quelle plaisanterie. Pas besoin de gril, l'enfer c'est les autres.

Jean-Paul Sartre photo
Yasmina Khadra photo
Joseph Kessel photo
Boris Vian photo
Cormac McCarthy photo
Madonna photo
Charles Baudelaire photo
Milan Kundera photo
Prosper-Olivier Lissagaray photo
Boris Vian photo
Jean Anouilh photo
Milan Kundera photo

Avec