„Roi Charles avait déclaré : « Je ne veux de chapons que sur ma table. » Ce jeu de mots, de nous parfaitement compris, nous enchantait. Nous tirions une sorte d'âcre plaisir à nous traiter nous-mêmes de chapons. L'esprit castrat, c'était la quintessence de l'esprit napolitain : conscience de sa propre bouffonnerie, autodérision, orgueil de cette conscience, refus de se laisser duper. Nous aurions baisé les genoux de ce monarque à l'ironie si cruelle.“

Porporino ou les Mystères de Naples, 1974

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire

Citations similaires

Jules Renard photo
Pierre Choderlos de Laclos photo
Thomas Nagel photo
Noam Chomsky photo
Charles-Augustin Sainte-Beuve photo
Oscar Wilde photo

„La conscience et la lâcheté sont réellement les mêmes choses.“

—  Oscar Wilde, livre Le Portrait de Dorian Gray

Conscience and cowardice are really the same things.
en
Le Portrait de Dorian Gray ('), 1890

Jean-Jacques Rousseau photo
Baudouin (roi des Belges) photo

„Serait-il normal que je sois le seul citoyen belge à être forcé d’agir contre sa conscience dans un domaine essentiel? La liberté de conscience vaut-elle pour tous sauf pour le Roi?“

—  Baudouin (roi des Belges) cinquième roi des Belges 1930 - 1993

À propos de la dépénalisation de l’avortement. Extrait de la lettre datée du 30 mars 1990 et lue le 5 avril 1990 devant les Chambres réunies par le premier Ministre Wilfried Martens .
Citations de Baudouin

Joël de Rosnay photo
Maharishi Mahesh Yogi photo

„Dans cette méditation, nous ne nous concentrons pas, nous ne cherchons pas à contrôler l'esprit, nous laissons l'esprit suivre son instinct naturel à aller vers un plus grand bonheur. Il va vers l'intérieur, et gagne la conscience-béatitude dans l'Être.“

—  Maharishi Mahesh Yogi 1917 - 2008

In this meditation we do not concentrate or control the mind, we let the mind follow it's natural instinct toward greater happiness, and it goes within and it gains bliss consciousness in the being.
en

Éliette Abécassis photo
Rainer Maria Rilke photo
Charles Maurras photo
Louis XIV photo

„En parlant de nos affaires, nous n’apprenons pas seulement beaucoup d’autrui; mais aussi de nous-mêmes. L’esprit achève ses propres pensées en les mettant au-dehors.“

—  Louis XIV roi de France et de Navarre de 1643 à 1715 1638 - 1715

Raccourcissement de la citation originelle : [Vous éprouverez de plus, mon fils, ce que je reconnus bientôt, qu’en parlant de nos affaires, nous n’apprenons pas seulement beaucoup d’autrui, mais aussi de nous-mêmes. L’esprit achève ses propres pensées en les mettant au dehors, au lieu qu’il les gardait auparavant confuses, imparfaites, ébauchées.]
Mémoires pour l’instruction du Dauphin, Volume 2

Victor Hugo photo
Dominique Fernandez photo

„Hé! Hé! Je me demande si l'institution des castrats ne fut pas la réponse qu'inventa le génie italien pour éluder les prescriptions trop sévères du code d'honneur castillan. Il est remarquable que le premier castrat soit apparu après, seulement après l'implantation des Espagnols dans la péninsule, et que le royaume de Naples, où ils restèrent deux siècles et demi, sans compter le règne de Charles, ait acquis pour ainsi dire le monopole du recrutement et de la formation des dessus. Sans cette échappatoire, le brillant chérubin italien aurait fini comme le sombre don Juan, victime tragique de la monogamie et du culte de la puissance virile. L'Italie, et surtout le royaume de Naples, se trouvèrent soumis à un code de l'honneur pour lequel ils n'étaient pas du tout préparés. L'invention des castrats, et en général la diffusion de la mode des travestis sur la scène, furent une trouvaille spécifiquement napolitaine, une ruse de l'instinct populaire, une protestation contre les règles insupportables de la morale castillane. En allant admirer des castrats, ou des femmes qui chantaient des rôles masculins, on prenait le droit, en quelque sorte, de s'attarder dans indétermination sexuelle, d'oublier les tâches de la maturité. Comment se rappeler qu'on avait le devoir d'être un homme, si ceux dont on applaudissait l'incomparable voix se trouvaient dispensés de cette obligation! Un grand capitaine, un roi, un conquérant, César, Alexandre lui-même! dépouillés de leur puissance virile tout en gardant leur pouvoir de séduction : quelle aubaine pour des gens dont la sensualité subtile, complexe et hésitante s'accommodait fort mal des prescriptions brutales d'un code sans nuances, qui était par surcroît celui des occupants.“

—  Dominique Fernandez, livre Porporino ou les Mystères de Naples

Porporino ou les Mystères de Naples, 1974

Avec