„Il vaut peut-être mieux une juste violence qu'une paix à tout prix.“

Pygmalion 2113, 1958

Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Edmund Cooper photo
Edmund Cooper38
écrivain britannique 1926 - 1982

Citations similaires

André Gide photo
Georges-Louis Leclerc de Buffon photo

„Il vaut mieux être plat que pendu.“

—  Georges-Louis Leclerc de Buffon naturaliste, mathématicien, biologiste, cosmologiste et écrivain français 1707 - 1788

„Mieux vaut être en colère que déprimé.“

—  David Homel écrivain et traducteur américain 1952

L'Analyste ('), 2003

Paulo Coelho photo
Paul Lafargue photo
Antoine Prost photo
Serge Gainsbourg photo

„Mieux vaut pleurer de rien Que de rire de tout.“

—  Serge Gainsbourg auteur-compositeur-interprète français 1928 - 1991

„On n'imposerait jamais par la terreur une paix à tout prix à l'humanité.“

—  Francis G. Rayer écrivain britannique de science-fiction 1921 - 1981

Le Cardinal des étoiles, 1964

Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort photo
Winston Churchill photo

„Il vaut mieux faire l'information que la recevoir; être un acteur plutôt qu'un critique.“

—  Winston Churchill homme d'État britannique 1874 - 1965

It is better to be making the news than taking it; to be an actor rather than a critic.
en

Otto von Bismarck photo

„Les lois c'est comme les saucisses, il vaut mieux ne pas être là quand elles sont faites.“

—  Otto von Bismarck homme politique allemand 1815 - 1898

Gesetze sind wie Würste, man sollte besser nicht dabei sein, wenn sie gemacht werden.
de

Raphaël Aloysius Lafferty photo
François Hollande photo

„Toute victoire a sa part de poison […] je m'attends à de la colère et peut être même à de la violence.“

—  François Hollande 7e président de la cinquième République Française 1954

Propos tenu lors d'un déjeuner en mars 2012.

Jean-Claude Rodet photo

„Mieux vaut con que mort.“

—  James Crumley écrivain américain 1939 - 2008

Fausse Piste, 1975

Bernard Werber photo

„Le péché vaut mieux que l'hypocrisie.“

—  Bernard Werber écrivain français (1961-) 1961

L'ultime secret

Jacques Ellul photo

„Ce n'est point aujourd'hui le temps de la violence mais celui de la conscience de la violence. Que l'histoire ait toujours été le fruit de la violence, qu'il y ait toujours eu contradiction entre un impératif moral et la réalité de la violence, nous le savons bien et nous n'avons rien changé. […] Dans cette « prise de conscience », trois aspects me paraissent importants. (Tout d'abord), on comprend mieux le ridicule de la contradiction entre les efforts démesurés pour sauver un homme et la facilité des violences. D'un côté, on met tout en œuvre pour sauver un alpiniste en danger, de l'autre on torture, on bâtonne, on ne cesse d'user de violence contre [des quantités de gens]. […] Le second aspect, c'est la découverte de la généralisation de la violence : économique et psychologique, elle vient doubler la violence matérielle […] : matraquage publicitaire, propagande, guerre des (multinationales), violence des (automobilistes), terrorisme du professeur ou du prêtre envers leurs auditeurs… la violence est [multiforme]. [Enfin], on peut se justifier dans toute action par l'existence d'une violence précédente. Je jette un cocktail molotov, mais c'est parce que j'ai été victime de la violence du professeur, du père, du patron. […] Ainsi toute violence se trouve légitimée parce qu'elle n'est jamais qu'une contre-violence. […] Nous éprouvons ainsi, en réalité, la tentation, devant l'universalisation de la violence, d'entrer à notre tour dans le jeu. […] Mais alors, immanquablement, le chrétien se demandera : « comment pourrais-je être non-violent? » Et tout aussi immanquablement : « comment pourrais-je être violent? » Où serait donc enfin une attitude morale et spirituelle à la fois juste, pure et vraie?“

—  Jacques Ellul professeur d'histoire du droit, sociologue et théologien protestant français 1912 - 1994

Contre les violents, 1972

Pierre Corneille photo
Anne Brontë photo

Avec