„L'exaltation de Patricia me surprit jusqu'au malaise. Elle agrippa ma main avidement. Ses doigts brûlaient d'une fièvre subite. Ses ongles, dentelés par les cassures, entraient dans ma peau. De tels signes, pensai-je, n'exprimaient pas seulement la joie de contenter un penchant puéril. Ils montraient une profonde exigence que l'enfant acceptait mal de voir toujours inassouvie. Se pouvait-il que Patricia fût déjà obligée de payer ses rêves et ses pouvoirs au prix, au poids de la solitude?“

Le lion, 1958

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Joseph Kessel photo
Joseph Kessel30
aventurier, journaliste grand-reporter et romancier français 1898 - 1979

Citations similaires

Gustave de Molinari photo
Robert De Niro photo
Victor Hugo photo
Dante Alighieri photo
Victor Hugo photo
Jean-Marie Le Pen photo
Stefan Zweig photo
Guy de Maupassant photo
Sorj Chalandon photo
Christian Jacq photo
Fred Vargas photo
Jean Anouilh photo
Pierre Desproges photo
Mathias Malzieu photo
Gabriel García Márquez photo
Graham Greene photo

„Le désespoir est le prix à payer lorsqu'on s'est fixé un but impossible. C'est, dit-on, le péché impardonnable, mais c'est un péché où ne tombent ni l'homme vraiment mauvais, ni le corrompu. Il leur reste toujours l'espoir. Ils n'atteignent jamais le point de congélation où l'on connaît l'échec absolu. Seul, l'homme de bien portera toujours en son cœur ce pouvoir de se damner.“

—  Graham Greene, livre Le Fond du problème

Despair is the price one pays for setting oneself an impossible aim. It is, one is told, the unforgivable sin, but it is a sin the corrupt or evil man never practises. He always has hope. He never reaches the freezing-point of knowing absolute failure. Only the man of goodwill carries always in his heart this capacity for damnation.
en
Le Fond du problème (1948)

Avec