„Les hommes croient volontiers ce qu'ils désirent.“

Fere libenter homines id quod volunt, credunt.
la
La Guerre des Gaules

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 13 octobre 2021. L'histoire
Thèmes
hommes, homme
Jules César photo
Jules César6
homme politique et général romain -100 - -44 avant J.-C.

Citations similaires

Thomas Szasz photo
William Shakespeare photo

„Shakespeare parle mieux que Freud de la façon dont désirent la plupart des hommes.“

—  William Shakespeare dramaturge et comédien anglais 1564 - 1616

Citation de René Girard, anthropologue, membre de l'académie française.

Voltaire photo
Henry David Thoreau photo

„Si vous voulez convaincre un homme qu'il agit mal, agissez bien. Mais ne vous souciez pas de le convaincre. Les hommes croient ce qu'ils voient. Alors, donnez-leur à voir.“

—  Henry David Thoreau essayiste, enseignant, philosophe, naturaliste amateur et poète américain 1817 - 1862

Je suis simplement ce que je suis: Lettres à Harrison G.O. Blake

Henry David Thoreau photo
Paulo Coelho photo

„[Q]uand nous avons de grands trésors sous les yeux, nous ne nous en apercevons jamais. Et sais-tu pourquoi? Parce que les hommes ne croient pas aux trésors.“

—  Paulo Coelho, livre L'Alchimiste

The Alchemist
L'Alchimiste (O Alquimista), 1988
Variante: Quand nous avons de grands trésors sous les yeux,
nous ne nous en apercevons jamais.
... Et sais tu pourquoi?
Parce que les hommes ne croient pas aux trésors...

Charles Péguy photo
Ravachol photo
Élisabeth Roudinesco photo
Georges Bernanos photo
René Char photo
Théodore Monod photo
Claude Lévi-Strauss photo
Jacques Ellul photo
Paul Henri Thiry d'Holbach photo
Léon Tolstoï photo

„Tout le mal vient de ce que les hommes croient que certaines situations existent où l’on peut agir sans amour envers les hommes, tandis que de telles situations n’existent pas. Envers les choses, on peut agir sans amour : on peut, sans amour, fendre le bois, battre le fer, cuire des briques; mais dans les rapports d’homme à homme l’amour est aussi indispensable que l’est par exemple la prudence dans les rapports de l’homme avec les abeilles. La nature le veut ainsi, c’est une nécessité de l’ordre des choses. Si l’on voulait laisser de côté la prudence quand on a affaire aux abeilles, on nuirait aux abeilles et on se nuirait à soi-même. Et pareillement il n’y a pas à songer à laisser de côté l’amour quand on a affaire aux hommes. Et cela n’est que juste, car l’amour réciproque entre hommes est l’unique fondement possible de la vie de l’humanité. Sans doute un homme ne peut pas se contraindre à aimer, comme il peut se contraindre à travailler; mais de là ne résulte point que quelqu’un puisse agir envers les hommes sans amour, surtout si lui-même a besoin des autres hommes. L’homme qui ne se sent pas d’amour pour les autres hommes, qu’un tel homme s’occupe de soi, de choses inanimées, de tout ce qui lui plaira, excepté des hommes! De même que l’on se saurait manger sans dommage et avec profit que si l’on éprouve le désir de manger, de même on ne peut agir envers les hommes sans dommage et avec profit si l’on ne commence point par aimer les hommes.“

—  Léon Tolstoï, livre Résurrection

ru
Résurrection, 1899

Octave Gréard photo

Avec