Fredric Brown citations

5   0

Fredric Brown

Date de naissance: 29. octobre 1906
Date de décès: 11. mars 1972

Fredric Brown, né le 29 octobre 1906 à Cincinnati en Ohio et mort le 11 mars 1972 à Tucson en Arizona, est un écrivain américain de science-fiction célèbre pour ses nouvelles au parfum humoristique. Il a également publié des romans policiers ou de science-fiction, souvent dans un registre burlesque, comme dans son roman Martiens, Go Home !. Wikipedia

Œuvres

Un coup à la porte
Fredric Brown

Citations Fredric Brown

„(à un extraterrestre) : Bonjour Toto!“

—  Fredric Brown, livre Un coup à la porte

Citations de ses nouvelles, Un coup à la porte, 1948

„Confronté avec l'inconnu, l'esprit humain supplée quelque révélation pleine d'une horreur vague.“

—  Fredric Brown, livre Un coup à la porte

Citations de ses nouvelles, Un coup à la porte, 1948

„Le dernier homme sur la Terre était assis tout seul dans une pièce. Il y eut un coup à la porte…“

—  Fredric Brown, livre Un coup à la porte

The last man on Earth sat alone in a room. There was a knock on the door…
en
Il s'agit également des deux dernières phrases de la nouvelle… mais dont le sens s'avère totalement différent dans le contexte.
Citations de ses nouvelles, Un coup à la porte, 1948

„Her life, except for reading, had been dull—but it had not been in vain.“

—  Fredric Brown, livre The Mind Thing

Source: The Mind Thing (1961), Chapter 20 (p. 570)

„The cat didn’t answer, except possibly by not answering.“

—  Fredric Brown, livre The Mind Thing

Source: The Mind Thing (1961), Chapter 15 (p. 534)

„Are you interested in science?“

—  Fredric Brown, livre The Mind Thing

“Of course I am. Who isn’t?”
Source: The Mind Thing (1961), Chapter 13 (p. 520)

„Bad, I thought, looking around me, that I’d accumulated so much. A man should never own more stuff than he can carry in his hands at a dead run. It was bad, but it had happened.“

—  Fredric Brown, livre The Lights in the Sky Are Stars

Source: The Lights in the Sky Are Stars (1953), Chapter 3, “1999” (p. 230)

„A lot of my childhood playmates ended up behind bars and I don’t mean as bartenders.“

—  Fredric Brown, livre The Lights in the Sky Are Stars

Source: The Lights in the Sky Are Stars (1953), Chapter 3, “1999” (p. 214)

„It’s indecent and inhuman to put full length mirrors in bathroom doors. They cause narcissism in the young and unhappiness in the old.“

—  Fredric Brown, livre The Lights in the Sky Are Stars

Source: The Lights in the Sky Are Stars (1953), Chapter 1, “1997” (p. 147)

„He could see now what a lot of his mistakes had been—laziness among them. And laziness is curable.“

—  Fredric Brown, livre What Mad Universe

Source: What Mad Universe (1949), Chapter 9 “The Dope on Dopelle” (p. 80)

„Well, let’s call his age as pushing sixty and not mention from which direction he was pushing it.“

—  Fredric Brown

The Ring of Hans Carvel (p. 637)
Short fiction, From These Ashes (2000)

Auteurs similaires

Richard Bach photo
Richard Bach8
écrivain américain
Kurt Vonnegut photo
Kurt Vonnegut29
écrivain américain
John Steinbeck photo
John Steinbeck18
écrivain américain
Ray Bradbury photo
Ray Bradbury20
écrivain américain
Jack London photo
Jack London12
écrivain américain
Vladimir Nabokov photo
Vladimir Nabokov39
écrivain
Charles Bukowski photo
Charles Bukowski19
écrivain américain
J. D. Salinger photo
J. D. Salinger6
écrivain américain
Jack Kerouac photo
Jack Kerouac10
écrivain et poète américain
Stephen King photo
Stephen King90
écrivain américain
Anniversaires aujourd'hui
Vera Nazarian photo
Vera Nazarian
écrivaine américaine 1966
Raymond Carver photo
Raymond Carver1
1938 - 1988
Un autre 52 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Richard Bach photo
Richard Bach8
écrivain américain
Kurt Vonnegut photo
Kurt Vonnegut29
écrivain américain
John Steinbeck photo
John Steinbeck18
écrivain américain
Ray Bradbury photo
Ray Bradbury20
écrivain américain
Jack London photo
Jack London12
écrivain américain