Eugène Pottier citations

Eugène Pottier photo
8   0

Eugène Pottier

Date de naissance: 4. octobre 1816
Date de décès: 6. novembre 1887

Eugène Pottier, né le 4 octobre 1816 à Paris où il est mort le 6 novembre 1887, est un goguettier, poète et révolutionnaire français, auteur des paroles de L'Internationale. Wikipedia

„The State oppresses and the law cheats.
Tax bleeds the unfortunate.
No duty is imposed on the rich;
The rights of the poor is an empty phrase.
Enough languishing in custody!
Equality wants other laws:
No rights without duties, she says,
Equally, no duties without rights.“

—  Eugène Edine Pottier

L'État comprime et la loi triche
L'impôt saigne le malheureux
Nul devoir ne s'impose au riche
Le droit du pauvre est un mot creux
C'est assez, languir en tutelle
L'égalité veut d'autres lois
Pas de droits sans devoirs dit-elle
Égaux, pas de devoirs sans droits
The Internationale (1864)

„Workers, peasants, we are
The great party of labourers.
The earth belongs only to men;
The idle will go to reside elsewhere.
How much of our flesh have they consumed?
But if these ravens, these vultures
Disappear one of these days,
The sun will still shine forever.“

—  Eugène Edine Pottier

Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs
La terre n'appartient qu'aux hommes
L'oisif ira loger ailleurs
Combien de nos chairs se repaissent
Mais si les corbeaux, les vautours
Un de ces matins disparaissent
Le soleil brillera toujours.
The Internationale (1864)

Help us translate English quotes

Discover interesting quotes and translate them.

Start translating

„They killed her with their chassepot,
With their machine guns,
And rolled her with its flag
In the clay.
And the mud of the fat hangmen
thought they had prevailed.
And with all that, Nicolas,
The Commune is not dead.“

—  Eugène Edine Pottier

On l'a tuée à coups de chassepot
A coups de mitrailleuse,
Et roulée avec son drapeau
Dans la terre argileuse.
Et la tourbe des bourreaux gras
Se croyait la plus forte.
Tout ça n'empêche pas, Nicolas
Qu'la Commune n'est pas morte.
Elle n'est pas morte ! (1886).

„There are no supreme saviours
Neither God, nor Caesar, nor tribune.
Producers, let us save ourselves,
Decree the common salvation.
So that the thief expires,
So that the spirit be pulled from its prison,
Let us fan our forge ourselves
Strike the iron while it is hot.“

—  Eugène Edine Pottier

Il n'est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes
Décrétons le salut commun
Pour que le voleur rende gorge
Pour tirer l'esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge
Battons le fer quand il est chaud
The Internationale (1864)

„Hideous in their apotheosis
The kings of the mine and of the rail.
Have they ever done anything other
Than steal work?
Inside the safeboxes of the gang,
What work had created melted.
By ordering that they give it back,
The people want only their due.“

—  Eugène Edine Pottier

Hideux dans leur apothéose
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail ?
Dans les coffres-forts de la bande
Ce qu'il a créé s'est fondu
En décrétant qu'on le lui rende
Le peuple ne veut que son dû.
The Internationale (1864)

„The kings made us drunk with fumes,
Peace among us, war to the tyrants!
Let the armies go on strike,
Stocks in the air, and break ranks.
If they insist, these cannibals
On making heroes of us,
They will know soon that our bullets
Are for our own generals.“

—  Eugène Edine Pottier

Les rois nous saoulaient de fumées
Paix entre nous, guerre aux tyrans
Appliquons la grève aux armées
Crosse en l'air, et rompons les rangs
S'ils s'obstinent, ces cannibales
À faire de nous des héros
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux
The Internationale (1864)

„Stand up, damned of the Earth
Stand up, prisoners of starvation
Reason thunders in its volcano
This is the eruption of the end.
Of the past let us make a clean slate
Enslaved masses, stand up, stand up.
The world is about to change its foundation
We are nothing, let us be all.“

—  Eugène Edine Pottier

Debout, les damnés de la terre
Debout, les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère
C'est l'éruption de la fin
Du passé faisons table rase
Foule esclave, debout, debout
Le monde va changer de base
Nous ne sommes rien, soyons tout
The Internationale (1864)

„This is the final struggle
Let us group together, and tomorrow
The Internationale
Will be the human race“

—  Eugène Edine Pottier

C'est la lutte finale
Groupons-nous, et demain
L'Internationale
Sera le genre humain
The Internationale (1864)

Auteurs similaires

Charles Baudelaire photo
Charles Baudelaire161
poète français
Arthur Rimbaud photo
Arthur Rimbaud64
poète français
Gustave Flaubert photo
Gustave Flaubert109
romancier et auteur dramatique français
Victor Hugo photo
Victor Hugo322
écrivain français
Karl Marx photo
Karl Marx69
philosophe, sociologue et économiste allemand
Jules Verne photo
Jules Verne55
romancier français
Émile Zola photo
Émile Zola69
romancier, auteur dramatique, critique artistique et littér…
Claude Debussy photo
Claude Debussy17
compositeur français
Alexandre Dumas photo
Alexandre Dumas132
écrivain et dramaturge français, père de l'écrivain et dram…
Oscar Wilde photo
Oscar Wilde78
poète irlandais
Anniversaires aujourd'hui
Kateb Yacine photo
Kateb Yacine7
écrivain et poète algérien 1929 - 1989
Elisha Gray photo
Elisha Gray
Ingénieur en électricité américain 1835 - 1901
Alice Evans photo
Alice Evans
actrice britannique 1971
Kuba Wojewodzki photo
Kuba Wojewodzki
journaliste polonais 1963
Un autre 50 ans aujourd'hui
Auteurs similaires
Charles Baudelaire photo
Charles Baudelaire161
poète français
Arthur Rimbaud photo
Arthur Rimbaud64
poète français
Gustave Flaubert photo
Gustave Flaubert109
romancier et auteur dramatique français
Victor Hugo photo
Victor Hugo322
écrivain français
Karl Marx photo
Karl Marx69
philosophe, sociologue et économiste allemand