„«Ne demandez pas son nom à qui vous demande un gîte. C'est surtout celui-là que son nom embarrasse qui a besoin d'asile.»“

Les Misérables 1
Variante: « Ne demandez pas son nom à qui vous demande un gîte. C’est surtout celui-là que son nom embarrasse qui a besoin d’asile. »

Thèmes
asile, gîte, besoin
Victor Hugo photo
Victor Hugo321
écrivain français 1802 - 1885

Citations similaires

George Sand photo
Honoré de Balzac photo
Frithjof Schuon photo

„À l'asile, il y a toujours un patient qui se prend pour un médecin.“

—  David Homel écrivain et traducteur américain 1952

L'Analyste ('), 2003

Henry de Monfreid photo
Hippolyte Taine photo

„Ce n'est pas vanité, c'est besoin; aujourd'hui la publicité aussi bien que le temps est de l'argent. Je suppose qu'à l'ordinaire vous vendiez un tableau quinze cents francs; ayez trois pages bien signées dans trois journaux notables, joignez y quelque petite manœuvre à l'hôtel des ventes, vous vendrez le tableau suivant, tout pareil, quatre mille francs. Un objet commercial quelconque, toiture en zinc ou clysopompe, cheminée fumivore ou râtelier en hippopotame, gagne tant d'acheteurs par tant de lignes d'annonce; la proportion est connue. Forcément, fatalement, telle denrée, tel remède, qu'on rencontre tous les jours, partout, en grosses lettres, en petites lettres, sur les murs, dans les gazettes, dans les chemins de fer, aux cafés, chez soi, chez les autres, imprime son nom dans la mémoire. On n'a pas voulu le lire et on l'a lu; on a évité de le retenir et on le sait par cœur; on s'en est moqué tout haut, ce qui a accru sa publicité. Que le besoin de la chose en question survienne :on n'a pas de conseil sous la main, on n'a pas d'autre nom en tête, on est pressé, on se dit par lassitude que, puisque celui-là est public, il en vaut un autre; on va à l'adresse connue, on avale et on recommence. L'an dernier, j'ai trouvé en province des gens qui traitaient leurs enfants par la médecine Leroy, comme en 1820; les noms s'encroûtent dans la mémoire humaine; il est aussi difficile d'en sortir que d'y entrer.“

—  Hippolyte Taine philosophe et historien français 1828 - 1893

Notes sur Paris: vie et opinions de Frédéric-Thomas Graindorge

Margaret Cho photo

„[citant ses amis du secondaire, Alan et Jeremy] « J'ai pas besoin qu'on me dise qui je suis! Je sais qui je suis! On me traite de toute sorte de noms dans les couloirs, de tapette, de moumoune, je dis, 'Ah oui? Ben t'as oublié, j'suis aussi mannequin et actrice, fait que va donc chier! »“

—  Margaret Cho actrice américaine 1968

"I do not need nobody tellin' me who I am! I know who I am!... I be walkin' down the hallway, they call me names. They call me faggot, they call me sissy, I say, 'Oh yeah? Well, you forgot, I'm also a model and a actress, so fuck you too!'"
en
Notorious C.H.O.

Bernard Maris photo

„Dans un monde totalement colonisé par l'homme, le supermarché n'est-il pas devenu le gîte naturel de l'espèce?“

—  Bernard Maris économiste, écrivain et journaliste français 1946 - 2015

Houellebecq économiste, 2014

Isabelle Stengers photo

„Je me demande depuis mille ans: Que ferai-je maintenant? Et je n'ai pas encore besoin de me repondre.“

—  Antonio Porchia 1885 - 1968

Desde hace mil años que me pregunto: ¿qué haré ahora? Y aún no necesito responderme.
es

Ana Mirallès photo
Alain de Benoist photo

„Un mal nécessaire n'est pas un moindre mal. Le pire des maux est celui dont on a besoin. Par exemple, l'argent.“

—  Alain de Benoist, livre Comment peut-on être païen ?

Livres, Comment peut-on être païen ?, 1981, Dernière Année. Notes pour conclure le siècle http://books.google.fr/books?id=LI5vx9Mdgb4C&printsec=frontcover&source=gbs_navlinks_s#v=onepage&q=&f=false, 2001

Publius Syrus photo
Vincent Van Gogh photo
Antonin Artaud photo
Jean-Luc Mélenchon photo

„Il y a alerte mes amis! N’écoutez plus les bonimenteurs! Regardez de près ce qui va vous arrivez si vous ne faites pas le choix qu'on tourne la page de cette période épouvantable où on a cru qu'en compressant les salaires et en poussant sans arrêt les gens dans le dos en leur tordant les bras, on ferait décoller magiquement l'économie et la production. C'est tout le contraire qu'il s'est produit, ça fait 20 ans que ça dure! Est-ce que c'est pas le moment d'arrêter ça? Est-ce que c'est pas le moment de dire que le problème c'est celui de ceux qui se gavent? Ce n'est pas le problème de l'immigré, ce n'est pas le problème de celui qui n'a pas votre religion! Le problème, c'est le banquier! Le problème, c'est Mulliez! Voilà le problème! Il a un nom, il a une adresse! On peut changer tant et tant de choses et en particulier ces salariés, ces ouvriers, ces employés à tout les niveaux, au bureau et à l'atelier. Nous allons avoir un besoin immense de mobilisation de tout le monde, parce que nous allons faire changer de haut en bas toutes nos manières de produire pour faire la grande transition écologique dont l'humanité a besoin! Pas seulement vous, sur vos postes de travail, pour cesser d'absorber des produits nocifs, pas seulement les français, parce que nous nous occupons de notre pays, mais l’humanité toute entière a besoin que les pays les plus avancés, où le niveau de culture et d'éducation est le plus élevé, ceux là montre l'exemple, marchent les premiers!“

—  Jean-Luc Mélenchon personnalité politique française 1951

Discours, Campagne présidentielle de 2017

Nicolas Sarkozy photo

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“