„Si je n'aime pas une chose, je ne l'aime pas, voilà tout; et rien au monde ne me fera l'aimer, parce que la grande majorité de mes contemporains l'aime, ou fait semblant de l'aimer. Mes goûts et mes aversions ne suivent pas la mode.“

Martin Eden

Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Jack London photo
Jack London11
écrivain américain 1876 - 1916

Citations similaires

Céline Dion photo
Romain Rolland photo

„Celui qu'on aime a tout droit contre vous, même de ne plus vous aimer.“

—  Romain Rolland écrivain français 1866 - 1944

Jean-Christophe, 1904-1912

Hannah Arendt photo
Richard Brautigan photo
Voltaire photo
Mathias Malzieu photo
Paulo Coelho photo

„Tout amant est un peu le prince du conte si ses embrassements éveillent l'aimée à un monde neuf.“

—  Robert Guyon 1941

Cette citation concerne de nouveau l'enquête initiée par la revue surréaliste La Brèche en décembre 1964 engageant le thème des représentations érotiques. [Premières réponses à l'enquête sur les représentations érotiques, Robert Guyon, La Brèche, 8, Novembre 1965, 106]
Réponses à l'enquête sur les représentations érotiques, 1965

Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
William Shakespeare photo
Jean de La Bruyère photo
Amélie Nothomb photo

„Tout ce que l'on aime devient une fiction.“

—  Amélie Nothomb écrivaine belge, d'expression française 1967

La nostalgie heureuse

Jean Schlumberger photo
Mathias Malzieu photo
Robert Bober photo
Anna Gavalda photo
Augustin d'Hippone photo

„J'appelle charité, l'amour de ce qui n'est pas inférieur à celui qui aime [littéralement : lorsque les choses qui sont aimées ne doivent pas être tenues pour négligeables en comparaison de celui qui aime], c'est-à-dire ce qui est éternel, et qu'on peut aimer éternellement. Dieu donc et l'âme qui aime Dieu [littéralement : Dieu, donc et l'âme, lorsqu'ils sont aimés], voilà la charité dans son état le plus pur et le plus parfait, s'il ne s'y mêle point d'autre amour [littéralement : si rien d'autre n'est aimé]; on l'appelle aussi la dilection. Mais lorsque Dieu est plus aimé que l'âme, au point que l'homme aime mieux être à Dieu qu'à lui-même, c'est alors qu'il est dans la voie du souverain bien pour son âme, et conséquemment pour son corps; puisque nous n'avons plus aucun souci de satisfaire aucun désir, prenant les choses à tout hasard et comme elles se présentent. Or, le poison de la charité, c'est le désir d'acquérir ou de conserver les biens temporels. Son aliment, c'est la diminution de la cupidité; sa perfection, l'extinction de la cupidité. Le signe de son progrès, c'est de craindre peu; le signe de sa perfection, c'est de ne rien craindre, « car la cupidité est la racine de tous les maux, comme la parfaite dilection chasse toute crainte; »“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

I Tim., VI, 10; I Jean, IV, 18.
Caritatem voco qua amantur ea quæ non sunt præ ipso amante contemnenda, id est, quod æternum est et quod amare ipsum æternum potest. Deus igitur et animus cum amantur, caritas proprie dicitur, purgatissima et consummata, si nihil aliud amatur; hanc et dilectionem dici placet. Sed cum Deus magis diligitur quam animus, ut malit homo ejus esse quam suus, tunc vere animo summeque consulitur, consequenter et corpori, nobis id non curantibus aliquo appetitu satagente, sed tantum promta et oblata sumentibus. Caritatis autem venenum est spes adipiscendorum aut retinendorum temporalium; nutrimentum ejus est imminutio cupiditatis; perfectio nulla cupiditas. Signum provectus ejus est imminutio timoris; signum perfectionis ejus nullus timor, quia et radix est omnium malorum cupiditas (1 Tim 6, 10); et consummata dilectio foras mittit timorem (1 Io 4, 18.)
la
Citations de saint Augustin, Quatre-vingt trois questions diverses

Michel Houellebecq photo
Victor Hugo photo
Éric-Emmanuel Schmitt photo
Philippe Claudel photo

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“