„Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l'Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu'elle nous a couté!“

—  Mustafa Kemal Atatürk, Attribuées
Mustafa Kemal Atatürk photo
Mustafa Kemal Atatürk17
fondateur et le premier président de la République turque 1881 - 1938

Citations similaires

Marguerite Duras photo
Dieudonné photo
Jean-Jacques Rousseau photo
Pierre Choderlos de Laclos photo
Ernest Renan photo

„L’islam a été libéral quand il a été faible, et violent quand il a été fort.“

—  Ernest Renan écrivain, philologue, philosophe et historien français. 1823 - 1892
Islam, Conférence prononcée à la Sorbonne en 1883.

Molière photo
Christine Boutin photo
Friedrich Nietzsche photo
Francis Scott Fitzgerald photo
Marc Bonnant photo
Georg Christoph Lichtenberg photo
Confucius photo

„L'homme supérieur est vertueux, l'homme inférieur n'a conscience que de l'avantage.“

—  Confucius penseur et philosophe chinois -551 - -479 avant J.-C.
君子喻於义,小人喻於利。 zh L'homme de peu ne connaît que le profit.

Marc Lavoine photo
Amanda Sthers photo

„Je me dis qu'il l'a peut-être tuée pour ne pas la baiser.“

—  Amanda Sthers auteur dramatique, scénariste, parolière 1978
Les Érections américaines (2013)

Jean de La Bruyère photo
Jean d'Ormesson photo
Friedrich Nietzsche photo

„Le christianisme nous a frustrés de la moisson de la culture antique, et, plus tard, il nous a encore frustrés de celle de la culture islamique.“

—  Friedrich Nietzsche, livre L'Antéchrist
L'Antéchrist, 1888, La merveilleuse civilisation maure d’Espagne, au fond plus proche de nous, parlant plus à nos sens et à notre goût que Rome et la Grèce, a été foulée aux pieds (et je préfère ne pas penser par quels pieds !) — Pourquoi ? Parce qu’elle devait le jour à des instincts aristocratiques, à des instincts virils, parce qu’elle disait oui à la vie, avec en plus, les exquis raffinements de la vie maure !… Les croisés combattirent plus tard quelque chose devant quoi ils auraient mieux fait de se prosterner dans la poussière — une civilisation en comparaison de laquelle même notre [XIX] semblerait pauvre et retardataire ! Sans doute, ils rêvaient de butin : l'Orient était riche !… Voyons donc les choses comme elles sont ! Les croisades ? Une piraterie de grande envergure, et rien de plus ! […] L'Église a mené sa guerre à outrance contre tout ce que la Terre portait comme d'aristocratique ! […] La noblesse allemande est à peu près entièrement absente de l’histoire de la culture supérieure : on en devine la cause… Le christianisme, l’alcool — les deux grands moyens de corruption… En soi, on ne devrait même pas avoir à choisir entre l’islam et le christianisme, pas plus qu’entre un Arabe et un Juif. La réponse est donnée d’avance : ici, nul ne peut choisir librement. Soit on est un tchandala, soit on ne l’est pas. « Guerre à outrance avec Rome ! Paix et amitié avec l’Islam. » C’est ce qu’a senti, c’est ce qu’a fait ce grand esprit fort, le seul génie parmi les empereurs allemands, Frédéric II.

Jean-Jacques Rousseau photo

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“

x