„Je dis mes principes, et je le dis à dessein : car ils ne sont pas, comme ceux des autres femmes, donnés au hasard, sans examen et suivis par habitude, ils sont le fruit de mes profondes réflexions; je les ai créés, et je puis dire que je suis mon ouvrage.“

Les Liaisons dangereuses, 1782, Marquise de Merteuil

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire

Citations similaires

Émile Zola photo
Michel de Montaigne photo

„Je ne dis les autres, sinon pour d'autant plus me dire.“

—  Michel de Montaigne, livre Essais

Explication annotée : « Je ne cite les autres que pour mieux exprimer ma pensée ».
Essais, Livre I

Charles Péguy photo

„Femmes, je vous le dis, vous rangeriez Dieu même.“

—  Charles Péguy écrivain, poète et essayiste français 1873 - 1914

Ève

André Gide photo

„Je ne dis rien, par habitude; quand un philosophe vous répond, on ne comprend plus du tout ce qu'on lui avait demandé.“

—  André Gide homme de lettres et romancier français 1869 - 1951

Citations diverses, Le dialogue avec André Gide (Charles Du Bos, 1929)

Terry Pratchett photo
Sophie de Menthon photo
Alexandre Dumas photo
George Sand photo
Alexandre Dumas photo

„Il y a une femme dans toutes les affaires; aussitôt qu'on me fait un rapport, je dis: 'Cherchez la femme'.“

—  Alexandre Dumas, livre Les Mohicans de Paris

Les Mohicans de Paris, tome 2
Variante: Il y a une femme dans toutes les affaires; aussitôt qu'on me fait un rapport, je dis: «Cherchez la femme!»

„Le système a créé un excès d'argent et un gouffre entre ceux qui ont accès au plaisir du goût et ceux qui n'y ont pas accès. Des gens ont dépensé des sommes folles, sans réflexion, sans culture.“

—  Jonathan Nossiter réalisateur américain 1961

Début de réponse à la question « Pensez-vous que la crise actuelle aura un effet sur le goût ? »
Entretiens

Edgar Allan Poe photo

„Ce vieux homme, — me dis-je à la longue, — est le type et le génie du crime profond. Il refuse d'être seul. Il est l'homme des foules.“

—  Edgar Allan Poe écrivain américain 1809 - 1849

Nouvelles Histoires extraordinaires, 1857, L'homme des foules, 1840

Thomas Mann photo
Augustin d'Hippone photo

„Supposons que la femme n'ait pas été associée à l'homme pour propager l'espèce [littéralement : engendrer des fils]; dans quel but lui a-t-elle été donnée? Serait-ce en vue de cultiver avec lui la terre? Mais le travail n'avait pas encore besoin de soulagement; d'ailleurs l'homme aurait trouvé dans un autre homme un aide plus actif: il y aurait également trouvé un asile plus sûr contre les ennuis de l'isolement. En effet, pour le commun de la vie et de la conversation, ne s'établit-il pas entre deux amis une sympathie plus profonde qu'entre un mari et sa femme? Admettons que l'un devait commander et l'autre obéir, afin que la paix ne fût pas troublée par quelque désaccord entre tes volontés: cette subordination aurait eu naturellement pour principe l'âge, puisque l'un aurait été créé après l'autre, comme le fut la femme. Objecterait-on qu'il eût été impossible à Dieu, s'il l'avait voulu, de tirer un homme de la côte d'Adam, comme il en tira un femme? Bref, supprimez la propagation de l'espèce, l'union de la femme avec l'homme, à mes yeux, n'a plus aucun but.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Aut si ad hoc adjutorium gignendi filios, non est facta mulier viro, ad quod ergo adjutorium facta est? Si quæ simul operaretur terram; nondum erat labor ut adjumento indigeret, et si opus esset, melius adjutorium masculus fieret: hoc et de solatio dici potest, si solitudinis fortasse tædebat. Quanto enim congruentius ad convivendum et colloquendum duo amici pariter quam vir et mulier habitarent? Quod si oportebat alium jubendo, alium obsequendo pariter vivere, ne contrariæ voluntates pacem cohabitantium perturbarent; nec ad hoc retinendum ordo defuisset, quo prior unus, alter posterior, maxime si posterior ex priore crearetur, sicut femina creata est. An aliquis dixerit de costa hominis Deum feminam tantum, non etiam masculum, si hoc vellet, facere potuisse? Quapropter non invenio ad quod adjutorium facta sit mulier viro, si pariendi causa subtrahitur.
la
Citations de saint Augustin, La genèse au sens littéral

Alexandre Dumas photo
Jean Cocteau photo
Marguerite Duras photo
Marc Lévy photo
Camilo José Cela photo
Alphonse de Lamartine photo

Avec