„La justice sous l’occupation est une notion illusoire, une vue de l’esprit. Le jugement est toujours écrit à l’avance; 'les officiers dictent leur loi aux magistrats'. […] Critiquer l’occupation n’est pas un délit, c’est un devoir!“

Le roman de Beyrouth, 2005

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire

Citations similaires

Alexandre Najjar photo
Germaine de Staël photo

„La recherche de la vérité est la plus noble des occupations, et sa publication un devoir.“

—  Germaine de Staël femme de lettres, romancière et essayiste française 1766 - 1817

De l’Allemagne [Germany] (1813)

Anthony Eden photo
Jean-Paul Sartre photo

„Jamais nous n'avons été plus libres que sous l'occupation allemande.“

—  Jean-Paul Sartre philosophe, dramaturge, romancier, nouvelliste et essayiste français 1905 - 1980

La République du silence, 1944

Jean-Jacques Rousseau photo
Francesco Mario Pagano photo
Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles photo
Coluche photo
Christian Jacq photo

„Pour moi, les saisons ont toujours été une vue de l'esprit.“

—  Clément Bénech écrivain et journaliste français 1991

Ouvrages, Lève-toi et charme (2015)

Marine Le Pen photo
Juliette Récamier photo
Joseph Staline photo

„Cette guerre ne ressemble pas à celles du passé : quiconque occupe un territoire lui impose aussi son système social. Tout le monde impose son propre système aussi loin que son armée peut avancer. Il ne saurait en être autrement.“

—  Joseph Staline Secrétaire général du Comité central du Parti communiste de la RSFSR puis d'URSS 1879 - 1953

à Tito en avril 1945 à propos de la Seconde Guerre mondiale, cité par Milovan Djilas dans Conversations avec Staline (1963)
Seconde Guerre mondiale

Roland Barthes photo
Cesare Pavese photo
Novalis photo
Maximilien de Robespierre photo
Felix Kersten photo

„(…) Le Reichsführer a adapté ce qu'il considère comme les méthodes de ses ennemis et la base de leur pouvoir et l'a transformé dans la base du sien, c'est le fondement de la position dominante occupée dans l'État par la SS. De ce point de vue, la SS n'est rien d'autre qu'une anti-maçonnerie -bien que le Reichsführer ne l'admet pas- avec l'aide de laquelle, et sans attirer l'attention, il essaye d'occuper les positions dirigeantes du gouvernement et du parti. Le système d'attribution d'uniformes et de grades dans la hiérarchie d'honneur ne peut être considérée que de ce point de vue.“

—  Felix Kersten médecin allemand 1898 - 1960

(...) the Reichsführer has adapted what he regards as his enemies method and the basis of their power and has turned it to logical use as the basis of their power and has turned it to logical use as the basis of the dominant position occupied in the state by the SS. From this point of view the SS is nothing but an anti-Masonry -though the Reichsführer does not admit it- with whose help, and without attracting attention, he is trying to occupy the leading positions in the Governement and the Party. The whole system of conferring uniforms and ranks on the so-called "honorary leaders" can only be grasped from this standpoint.
en

Avec