„Maman dis-moi si je me trompe, mais est-ce que Dieu n'est qu'un autre flic, qui n'attend que de me frapper si je ne me rabaisse pas?“

Mama tell me am I wrong, is God just another cop, waiting to beat my ass if I don't go pop?
en
Blasphemy

Tupac Shakur photo
Tupac Shakur21
rappeur américain 1971 - 1996

Citations similaires

Léopold Sédar Senghor photo

„Aux champs de la défaite si j’ai replanté ma fidélité, c’est que Dieu de sa main de plomb avait frappé la France.“

—  Léopold Sédar Senghor personnalité politique franco-sénégalaise 1906 - 2001

Chants d’ombre suivi de Hosties noires, 1945

Coluche photo

„Quand vous voyez un flic dans une rue, c'est qu'y a pas de danger. Si y a du danger le flic s'rait pas là.“

—  Coluche humoriste et comédien français 1944 - 1986

Radio, Y'se foutent bien de notre gueule

Albert Camus photo
Fred Vargas photo
Antoine de Saint-Exupéry photo
Dieudonné photo
Albert Camus photo
Éric-Emmanuel Schmitt photo
Friedrich Nietzsche photo
Charles Péguy photo

„Femmes, je vous le dis, vous rangeriez Dieu même.“

—  Charles Péguy écrivain, poète et essayiste français 1873 - 1914

Ève

Coluche photo
Alexandre Dumas photo
Romain Gary photo
Marc Lévy photo
Félix Houphouët-Boigny photo

„On peut se tromper, c’est humain, mais il faut se garder de vouloir tromper les autres.“

—  Félix Houphouët-Boigny homme politique ivoirien 1905 - 1993

fr
4ème Congrès du PDCI-RDA, 23 septembre 1965

Frantz Fanon photo
Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine photo

„Amoureux et jaloux de la liberté humaine, et la considérant comme la condition absolue de tout ce que nous adorons et respectons dans l’humanité, je retourne la phrase de Voltaire, et je dis : Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître.“

—  Mikhaïl Aleksandrovitch Bakounine, livre Dieu et l'État

Dieu et l'État
Variante: Amoureux et jaloux de la liberté humaine, et la considérant comme la condition absolue de tout ce que nous adorons et respectons dans l'humanité, je retourne la phrase de Voltaire, et je dis : Si Dieu existait réellement, il faudrait le faire disparaître.

Jean Giono photo
Charles Baudelaire photo

„Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Etiam egestas wisi a erat. Morbi imperdiet, mauris ac auctor dictum.“

x