„Les gens perdent leur temps à vivre, alors, il ne leur en reste plus pour travailler.“

L'Écume des jours

Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Boris Vian photo
Boris Vian73
écrivain, poète, chanteur et musicien de jazz français 1920 - 1959

Citations similaires

Boris Vian photo

„_ Pourquoi sont-ils si méprisants? demanda Chloé. Ce n'est pas tellement bien de travailler…
_ On leur a dit que c’était bien, dit Colin. En général, on trouve ça bien. En fait, personne ne le pense. On le fait par habitude et pour ne pas y penser, justement.
_ En tout cas, c'est idiot de faire un travail que des machines pourraient faire.
_ Il faut construire des machines, dit Colin. Qui le fera?
_ Oh! Evidemment, dit Chloé. Pour faire un œuf, il faut une poule, mais, une fois qu'on a la poule, on peut avoir des tas d’œufs. Il vaut donc mieux commencer par la poule.
_ Il faudrait savoir, dit Colin, qui empêche de faire des machines. C'est le temps qui doit manquer. Les gens perdent leur temps à vivre, alors, il ne leur en reste plus pour travailler.
_ Ce n'est pas plutôt le contraire? dit Chloé.
_ Non, dit Colin. S'ils avaient le temps de construire les machines, après ils n'auraient plus besoin de rien faire. Ce que je veux dire c'est qu'ils travaillent pour vivre au lieu de travailler à construire des machines qui les feraient vivre sans travailler.
_ C'est compliqué, estima Chloé.
_ Non, dit Colin. C'est très simple. Ça devrait, bien entendu, venir progressivement. Mais, on perd tellement de temps à faire des choses qui s'usent…
- Mais, tu crois qu'ils n'aimeraient pas mieux rester chez eux et embrasser leur femme et aller à la piscine et aux divertissements?
- Non, dit Colin. Parce qu'ils n'y pensent pas.
- Mais est-ce que c'est leur faute si ils croient que c'est bien de travailler?
- Non, dit Colin, ce n'est pas leur faute. C'est parce qu'on leur a dit : « Le travail, c'est sacré, c'est bien, c'est beau, c'est ce qui compte avant tout, et seuls les travailleurs ont droit à tout. » Seulement, on s'arrange pour les faire travailler tout le temps et alors ils ne peuvent pas en profiter.
_ Mais, alors, ils sont bêtes? dit Chloé.
_ Oui, ils sont bêtes, dit Colin. C'est pour ça qu'ils sont d'accord avec ceux qui leur font croire que le travail c'est ce qu'il y a de mieux. Ça leur évite de réfléchir et de chercher à progresser et à ne plus travailler.“

—  Boris Vian, livre L'Écume des jours

L'Écume des jours

Jean-Jacques Rousseau photo
Terry Pratchett photo
Ravachol photo
Yasmina Khadra photo
Cette traduction est en attente de révision. Est-ce correct?
Oscar Wilde photo
Ernst Jünger photo

„Le temps passé à méditer a plus d'importance que le travail accompli.“

—  Ernst Jünger, livre Orages d'acier

Orages d'acier, 1920, Soixante-dix s'efface, Soixante-dix s'efface I 1965-1970

Marc Lévy photo
Edward Snowden photo

„Le travail d’une génération commence ici.“

—  Edward Snowden lanceur d'alerte américain 1983

The work of a generation is beginning here.
en
Déclaration entérinée en commission des libertés civiles du Parlement européen. Lecture du témoignage par Jesselyn Radack, Bruxelles, le 30 septembre 2013.

Thomas Bernhard photo
Roberto Saviano photo
Daniel Pennac photo

„Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilatent le temps de vivre.“

—  Daniel Pennac, livre Comme un roman

Comme un roman, 1992
Variante: Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre

Alexander Sutherland Neill photo

„Le temps passe, et nous, on reste.“

—  James Sallis romancier américain 1944

L'Œil du criquet , 1997

René Girard photo
Emily Brontë photo
Jürgen Habermas photo

„Que fait l’homme du temps qu’il lui est donné de vivre?“

—  Jürgen Habermas théoricien en philosophie et en sciences sociales allemand 1929

L'Avenir de la nature humaine. Vers un eugénisme libéral ?, 2001

Avec