„Pour l'homme de loi, le mariage est l'union de deux personnes de sexe opposé fondée sur un document officiel; pour le psychiatre, c'est un lien affectif fondé sur une union sexuelle, accompagné d'habitude d'un désir de paternité. Pour le psychiatre, il n'y a pas de mariage dès lors que les partenaires possèdent simplement les papiers, mais ne vivent pas ensemble.. Il y a mariage pour le psychiatre, lorsque deux individus de sexe opposé s'aiment, s'occupent l'un de l'autre, vivent ensemble et, pour la progéniture, font de cette union une famille. Pour le psychiatre, le mariage est une union réelle et pratique de nature sexuelle,. Pour le psychiatre, l'acte de mariage n'est que la confirmation officielle d'une relation sexuelle décidée, entreprise et vécue; il considère que ce sont les partenaires, et non les représentants de la loi, qui font qu'un mariage est ou n'est pas. (p. 188)“

The Sexual Revolution: Toward a Self-governing Character Structure

Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Wilhelm Reich photo
Wilhelm Reich16
psychiatre et psychanalyste américain d'origine ukrainienne… 1897 - 1957

Citations similaires

Wilhelm Reich photo
André Vingt-Trois photo
Coluche photo
Terry Pratchett photo

„Un mariage se compose toujours de deux personnes prêtes à jurer que seule l'autre ronfle.“

—  Terry Pratchett, Livres du Disque-monde

Les Annales du Disque-monde, Le cinquième éléphant, 1999

Christine Boutin photo
Wilhelm Reich photo
Thomas Bernhard photo
Alexandre Dumas photo

„Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter; quelquefois trois.“

—  Alexandre Dumas écrivain et dramaturge français, père de l'écrivain et dramaturge homonyme 1802 - 1870

Attributed

Simone de Beauvoir photo
Wilhelm Reich photo
Augustin d'Hippone photo

„Parmi toutes les nations et aux yeux de tous les hommes, le désir d'une postérité et la fidélité conjugale impriment au mariage un caractère de bonté réelle. Chez les chrétiens, il faut y ajouter la sainteté du sacrement qui défend à une épouse répudiée de convoler à de nouvelles noces, pendant la vie de son premier mari, lors même qu'elle n'aspirerait à un nouveau mariage que dans le but d'avoir des enfants. Ce but, en effet, est le seul que l'on doive se proposer dans le mariage. Supposé qu'il ne puisse être obtenu, le lien nuptial n'est pas brisé pour ce seul motif, il ne peut l'être que par la mort de l'un des deux époux. On ordonne un clerc pour diriger une réunion de fidèles; supposé que cette réunion n'ait pas lieu, le sacrement de l'ordre reste validement conféré. Bien plus, lors même qu'en punition de quelque faute ce clerc mériterait d'être interdit des fonctions de son ordre, il conserve toujours le caractère du sacrement et il le portera au jugement dernier. Que la génération soit le but du mariage, c'est ce qui résulte de ces paroles de l'Apôtre : « Je veux que les jeunes veuves se marient»; puis supposant qu'on lui demande pourquoi, il continue : « Afin de créer des enfants et de devenir mères de famille (I Tim, V, 14.) ». Quant à la fidélité conjugale, il s'exprime ainsi :.« L'épouse n'a pas la puissance sur son propre corps, cette puissance appartient au mari; de même l'époux n'a pas la puissance sur son propre corps, cette puissance appartient à la femme ((Ibidem.) ». Parlant enfin de la sainteté du sacrement, il s'écrie : « Que l'épouse ne se sépare point de son mari; si elle s'en sépare, qu'elle s'interdise tout nouveau mariage, ou qu'elle se réconcilie avec son époux. De même, que le mari ne renvoie point sa femme ((1 Cor 7, 4.) ». Tels sont donc les biens qui impriment au mariage tout autant de caractères de bonté : les enfants, la fidélité, le sacrement.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Citations de saint Augustin, Le Bien du mariage

Jacques Chirac photo
Thomas Szasz photo
Fedor Dostoïevski photo
Mélanie Vincelette photo
Irène Théry photo
Luigi Luca Cavalli-Sforza photo
Honoré de Balzac photo

Avec