„Dans tout pays qui se dépeuple, l'état tend à sa ruine; et le pays qui peuple le plus, fût-il le plus pauvre, est infailliblement le mieux gouverné.“

Emile or On Education

Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Jean-Jacques Rousseau photo
Jean-Jacques Rousseau265
philosophe, compositeur et critique musical genevois 1712 - 1778

Citations similaires

Ueli Maurer photo
Michael Moore photo
Charles Péguy photo
Hermann Göring photo
Jean-Marie Le Pen photo
Paul Lafargue photo
Ernest Renan photo
Maximilien de Robespierre photo
Agrippa photo

„La concorde élève les petits États, la discorde ruine les plus grands.“

—  Agrippa général et homme politique romain -63 - -12 avant J.-C.

Nam concordia paruae res crescunt, discordia maximae dilabuntur.
la

Joseph E. Stiglitz photo
Thomas Cochrane (10e comte de Dundonald) photo

„Je n'accepterai ni honneurs ni récompenses venant d'un gouvernement constitué au mépris des promesses solennelles qu'il avait faites; je ne mettrai pas non plus les pieds dans un pays gouverné non seulement au mépris des lois mais contre les lois.“

—  Thomas Cochrane (10e comte de Dundonald) politicien brésilien 1775 - 1860

I will not accept either honours or rewards from a Government constituted in defiance of solemn pledges; nor will I set foot in a country governed not only without law, but contrary to law.
en
Réponse au « Protecteur du Pérou » José de San Martín lui proposant terres, décoration et grade d'amiral (1822)

Dieudonné photo
Israël Shamir photo
Maximilien de Robespierre photo
Ronald Reagan photo

„Dans cette crise actuelle, l’État n’est pas la solution à notre problème; l’État est le problème. De temps en temps nous avons été tentés de croire que la société est devenue trop complexe pour être contrôlée par la discipline de chacun, que le gouvernement par une élite était supérieur au gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Et bien, si personne parmi nous n’est capable de se gouverner lui-même, alors qui parmi nous a la capacité d’en gouverner un autre?“

—  Ronald Reagan 40e président des États-Unis 1911 - 2004

In this present crisis, government is not the solution to our problem; government is the problem. From time to time we've been tempted to believe that society has become too complex to be managed by self-rule, that government by an elite group is superior to government for, by, and of the people. Well, if no one among us is capable of governing himself, then who among us has the capacity to govern someone else?
en
Premier discours d'investiture de Ronald Reagan en tant que président des États-Unis, 20 janvier 1981
Sur le rôle de l'État fédéral

Loïc Decrauze photo
Jean-François Copé photo
Gustave Le Bon photo

„Il est en Europe un État, la France, qui en est menacé. C’est un pays riche, dont la population ne s’accroît plus, entouré de pays pauvres dont la population s’accroît constamment. L’immigration de ces voisins est fatale, et d’autant plus fatale que les exigences croissantes de nos ouvriers la rendent nécessaire pour les besoins de l’agriculture et de l’industrie. Les avantages que trouvent ces émigrants sur notre sol sont évidents. […] un travail plus facile et mieux rétribué que sur leur territoire natal. Ils se dirigent vers notre pays, non seulement parce qu’il est plus riche, mais aussi parce que la plupart des autres édictent chaque jour des mesures pour les repousser. L’invasion des étrangers est d’autant plus redoutable, que ce sont, naturellement, les éléments les plus inférieurs, ceux qui n’arrivaient pas à se suffire à eux-mêmes dans leur patrie, qui émigrent. Nos principes humanitaires nous condamnent à subir une invasion croissante d’étrangers. Ils n’étaient pas 400 000 il y a quarante ans, ils sont plus de 1 200 000 aujourd’hui, et ils arrivent en rangs chaque jour plus pressés. Si l’on ne considérait que le nombre d’italiens qu’elle contient, Marseille pourrait être qualifiée de colonie italienne. […] Si les conditions actuelles ne changent pas, c’est-à-dire si ces invasions ne s’arrêtent pas, il faudra un temps bien court pour qu’en France un tiers de la population soit devenu allemand et un tiers italien. Que devient l’unité, ou simplement l’existence d’un peuple, dans des conditions semblables?“

—  Gustave Le Bon, livre Les Lois psychologiques de l'évolution des peuples

À propos de l'immigration européenne, principalement italienne.
Lois psychologiques de l'évolution des peuples (1894)

Avec