„L'école n'est pas seulement une préparation des hommes à recevoir une instruction et une spécialité. L'école est une sphère de la vie sociale qui est soumise aux mêmes lois que l'ensemble. Elle reflète en elle toute la société avec toutes ses propriétés et ses problèmes, qui ne font que se transformer en rapport avec l'âge et la position des citoyens.“

Les Hauteurs béantes, 1977

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 1 mars 2022. L'histoire

Citations similaires

Victor Hugo photo
Georges Jacques Danton photo

„C'est dans les écoles nationales que l'enfant doit sucer le lait républicain. La République est une et indivisible. L'instruction publique doit aussi se rapporter a ce centre d'unité.“

—  Georges Jacques Danton avocat, homme politique et révolutionnaire français 1759 - 1794

Sur l'instruction publique, 12 décembre 1793-22 frimaire an II
Discours

Maximilien de Robespierre photo
Gilbert Keith Chesterton photo
Vincent Peillon photo
Alfred Elton van Vogt photo

„En un sens, un homme traqué est le reflet du rapport entre la vie et la mort.“

—  Alfred Elton van Vogt écrivain américain 1912 - 2000

, 1973

Alexis de Tocqueville photo
Alexandre Soljenitsyne photo
Ivan Illich photo
Michel Houellebecq photo
Alexander Sutherland Neill photo
Friedrich Engels photo

„Or, toute religion n'est que le reflet fantastique, dans le cerveau des hommes, des puissances extérieures qui dominent leur existence quotidienne, reflet dans lequel les puissances terrestres prennent la forme de puissances supra-terrestres. Dans les débuts de l'histoire, ce sont d'abord les puissances de la nature qui sont sujettes à ce reflet et qui dans la suite du développement passent, chez les différents peuples, par les personnifications les plus diverses et les plus variées. […] Mais bientôt, à côté des puissances naturelles, entrent en action aussi des puissances sociales, puissances qui se dressent en face des hommes, tout aussi étrangères et au début, tout aussi inexplicables, et les dominent avec la même apparence de nécessité naturelle que les forces de la nature elles-mêmes. Les personnages fantastiques dans lesquels ne se reflétaient au début que les forces mystérieuses de la nature reçoivent par là des attributs sociaux, deviennent les représentants de puissances historiques. A un stade plus avancé encore de l'évolution, l'ensemble des attributs naturels et sociaux des dieux nombreux est reporté sur un seul dieu tout-puissant, qui n'est lui-même à son tour que le reflet de l'homme abstrait. C'est ainsi qu'est né le monothéisme, qui fut dans l'histoire le dernier produit de la philosophie grecque vulgaire à son déclin et trouva son incarnation toute prête dans le Dieu national exclusif des Juifs, Yahvé.“

—  Friedrich Engels, livre Anti-Dühring

Anti-Dühring, 1878

Jacques Attali photo
Jean d'Ormesson photo
Rosa Luxemburg photo
Cheikh Hamidou Kane photo

Avec