„Un enfant peut ignorer qui est son père, mais quel enfant doutera de celle dans le ventre de qui il est resté neuf mois?“

Les Bouts de bois de Dieu, 1960

Adopté de Wikiquote. Dernière mise à jour 22 mai 2020. L'histoire
Ousmane Sembène photo
Ousmane Sembène9
écrivain, réalisateur, acteur et scénariste sénégalais 1923 - 2007

Citations similaires

Claire Castillon photo
Thomas Bernhard photo
Pierre Bergé photo

„Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ?“

—  Pierre Bergé entrepreneur en confection de luxe, homme d'affaires, et mécène français 1930 - 2017

Léon Bloy photo

„Qu'est-ce que le suffrage universel? C'est l'élection du père par les enfants.“

—  Léon Bloy romancier et essayiste français 1846 - 1917

Écrit intime, Quatre ans de captivité à Cochons-sur-Marne, 1905

Pierre Desproges photo
Nicolas Dupont-Aignan photo
Franz Werfel photo
Benoîte Groult photo
Mère Teresa photo
Molière photo
Pétrarque photo
Jean-Pierre Claris de Florian photo

„Cette pièce est du grand Corneille, de Molière, de Quineau et de Lulli. Jamais si faible enfant n'a eu de pères si forts.“

—  Jean-Pierre Claris de Florian auteur dramatique, romancier, poète et fabuliste français 1755 - 1794

Mes idées sur nos auteurs comiques, L'Étourdi, Psyché

Jean-Louis Guez de Balzac photo
Jean-Jacques Rousseau photo
J. M. Coetzee photo
Augustin d'Hippone photo

„Vous [Église catholique] soumettez les femmes à leurs maris en les obligeant de leur rendre les devoirs d'une chaste et fidèle obéissance, non pour assouvir leur passion, mais pour mettre des enfants au monde, et pour gouverner leur famille. Vous établissez la domination des maris sur leurs femmes, non pour traiter le sexe le plus faible avec mépris, mais pour le dominer selon les lois d'une pure et sincère affection. Vous assujettissez les enfants à leurs pères par une servitude libre. Vous donnez aux pères un empire de douceur et de bienveillance sur leurs enfants.“

—  Augustin d'Hippone philosophe parmis les premiers Chrétien 354 - 430

Tu feminas viris suis, non ad explendam libidinem, sed ad propagandam prolem, et ad rei familiaris societatem, casta et fideli obedientia subjicis. Tu viros conjugibus, non ad illudendum imbecilliorem sexum, sed sinceri amoris legibus præficis. Tu parentibus filios libera quadam servitute subjungis, parentes filiis pia dominatione præponis.
la
Citations de saint Augustin, Des mœurs de l'Église catholique et des mœurs des Manichéens

Avec